Béjaïa: Le Cnapeste monte au créneau

Lesoir; le Lundi 30 Novembre 2015
2

Au moment où la ministre de l’Education annonce la
signature imminente de la charte d’étique avec les syndicats de son
secteur, le bureau du Cnapeste de Béjaïa est monté au créneau pour
pointer du doigt ce qu’il qualifie de gestion «scabreuse» du dossier des
intégrations et des promotions par la Direction de l’éducation de Béjaïa.
«Les intégrations et les promotions ne se sont pas déroulées dans des
conditions normales, garantissant la transparence et l’équité devant
prévaloir dans une opération d’une aussi grande importance, se
rapportant à la carrière de l’enseignant, de surcroît fruit d’un combat
long et harassant», note le Cnapeste dans son dernier communiqué.
«Le plan de gestion élaboré par la Direction de l’éducation et approuvé
par le ministère de l’Education nationale n’a pas prévu étrangement
l’ouverture des concours d’accès aux grades de professeurs principaux et
formateurs dans les paliers du primaire et du moyen ainsi qu’au grade de
professeurs formateurs au secondaire», regrette le Cnapeste, dénonçant
«un déni de droit dont sont victimes les enseignants de tous les paliers
au niveau de la wilaya de Béjaïa qui se trouvent ainsi privés de pas
moins de cinq concours et dont la responsabilité entière incombe à la
Direction de l’éducation».
Tout en interpellant le département de Benghebrit à travers la direction
de l’éducation de Béjaïa quant à l’urgence de rétablir les enseignants
de la wilaya dans leurs droits au même titre que leurs homologues des
autres wilayas du pays, le Cnapeste de Béjaïa dénonce vigoureusement
«cet état de fait» et met en garde le directeur de l’éducation quant «à
toute négligence dans l’élaboration des plans de gestion futurs».
Dans son communiqué , le bureau du Cnapeste fait savoir que devant «ces
dépassements et dérapages inacceptables», le conseil de wilaya arrêtera
les mesures qui s’imposent tout en prenant à témoin le ministère de
l’Education nationale, le wali de Béjaïa ainsi que l’opinion publique
sur les conséquences qui en découleraient et dont seule la Direction de
l’éducation de Béjaïa portera l’entière responsabilité, souligne-t-il.

A. Kersani

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Kersani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..