CHRONIQUE: LE DIRECTEUR… GÊNE ET RÂLE

Lesoir; le Mercredi 28 Novembre 2012
2

Dans certaines wilayas du pays, des établissements publics sont dirigés par des cerbères qui n’ont aucun sens des relations humaines et aucune notion de déontologie. Ils exercent un pouvoir absolu en pensant qu’ils sont les maîtres et que tous les autres sont des… centimètres ! Ainsi, dans ces établissements règne un bouleversement permanent à cause des ordres qui font désordre, et parce que ces chefs, au lieu de prendre en compte les règlements, préfèrent les règlements de compte ! En conséquence, pendant que le premier responsable et son personnel jouent au bras de fer, parfois pour des raisons personnelles, l’entreprise ou l’institution s’en va à vau-l’eau. Prétendre réaliser un bon travail dans ces conditions est assurément parfaitement utopique. Or, si l’on prenait la peine de chercher l’origine de ces mésententes impardonnables entre adultes et chefs de famille, on découvrirait, neuf fois sur dix, qu’elles reposent sur des broutilles. Oui, au moment où tout le monde parle de démocratie, de droits de l’Homme, d’humanisme, il y a encore des directeurs qui aiment conduire leur monde, non pas en chef sain d’esprit, mais en chef fort l’esprit ceint… Oui, tant que le respect mutuel n’est pas encore bien perçu par les uns et les autres, les situations absconses continueront à faire des ravages chez nous. Le respect de l’individu, le respect de la fonction, le respect de la réglementation, le respect de la hiérarchie, autrement dit le respect du respect, voilà ce qui devrait guider le chef et les subordonnés, le directeur et le personnel, le patron et les employés, le contremaître et les ouvriers… Par contre, ce qui met du baume dans les cœurs, c’est de savoir qu’il existe encore, Dieu merci, des responsables qui méritent un égard et un respect unanimes parce qu’ils sont dignes de la fonction qu’ils exercent avec la sagesse et le discernement qui sont l’apanage des grands. Ceux-là ont compris que pour adoucir le non, il suffit de tendre son ouïe…
Khaled Lemnouer

Categorie(s): voxpopuli

Auteur(s): Khaled Lemnouer

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..