DÉVELOPPEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE: Une dizaine de milliards de dollars mobilisée

Lesoir; le Dimanche 2 Decembre 2012
2

Une enveloppe de 10 milliards de dollars environ est consacrée au développement du transport ferroviaire en Algérie
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Ainsi, le ministère des Transports a alloué une enveloppe de deux milliards de dollars pour l’acquisition de nouveaux trains de longues distances, comme l’a constaté l’Agence nationale de presse. A ce propos, le ministre de tutelle, Amar Tou, avait récemment indiqué que les cahiers des charges relatifs à l'acquisition de ces trains sont en cours d'élaboration. D’autre part, une dotation de 127 milliards de dinars, soit près de deux milliards de dollars également, a été consacrée par les pouvoirs publics à la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) pour l’accompagner dans la réalisation de son programme d’investissement pour la période 2012-2015. Il s’agit de financer l’exécution de projets relatifs au renouvellement et au développement du matériel roulant. Précisons que le plan d’investissement de la SNTF porte sur la réhabilitation et la modernisation du matériel existant ainsi que l’acquisition de nouveaux matériels. De même, la SNTF compte lancer prochainement un appel d’offres pour l’acquisition de 30 nouvelles locomotives diesel électriques, dont quatre prévues pour 2013, 15 pour 2014 et 11 pour 2015. En outre, 17 autorails de grandes lignes sont à acquérir afin d’assurer le transport des voyageurs sur les nouvelles lignes en cours de réalisation, alors que 8 autorails sont programmés pour 2014 et 9 autres en 2015. Le transport ferroviaire des voyageurs sera aussi renforcé par l’achat prévu de 20 automotrices électriques de grandes lignes et de 30 voitures- couchettes pour les trains de nuit. Rappelons, par ailleurs, que pour la seule année en cours, 13 projets ferroviaires sont lancés en travaux ou en cours de l’être à travers le territoire national pour une enveloppe globale de 362 milliards de dinars (près de 5 milliards de dollars). Ce programme, qui sera pris en charge par des entreprises nationales, comprendra, en effet, la réalisation de 643 km de nouvelles lignes ferroviaires, la rénovation de 225 km et la modernisation des infrastructures ferroviaires de la banlieue d'Alger. Les nouvelles lignes devraient relier Laghouat à Djelfa (110 km), Djelfa à Boughezoul (140 km), Boughezoul à Ksar El Boukhari, dans la wilaya de Medéa, sur 40 km. Il s’agit également des lignes Touggourt - Hassi Messaoud (154 km), Mecheria - El Bayadh (130 km), Hassi Mefsoukh (Oran)-Mostaganem (56 km), Arzew-Arzew-ville (7 km), ainsi qu’une nouvelle ligne pour raccorder la ville de Béni Saf (3 km) et une autre à Alger reliant Bab Ezzouar à l'aéroport international Houari- Boumediène sur 3 km. Les lignes à moderniser (225 km) touchent Es Sénia (Oran)-Aïn- Témouchent (53 km), Constantine-Ramdane Djamel (15 km) en plus d'une ligne ferroviaire minière à l'est du pays. Quant aux installations liées au réseau ferroviaire de la banlieue algéroise, elles feront également, l’objet de travaux de modernisation et d’extension, la ligne Birtouta-Zéralda étant inscrite parmi ces travaux. Ce qui permettrait de couvrir les besoins en transport à l’horizon 2015 notamment, période durant laquelle le trafic des voyageurs devrait atteindre les 84 millions de passagers, en croissance de 160%, tandis que le fret devrait concerner 13 millions de tonnes, en évolution de 190%. Et d’autant que la SNTF, gère aujourd’hui un réseau de 4 440 km et 3 854 km de lignes en exploitation dont 490 km de lignes en double voie, 3 404 km en voie unique et 323 km en voie électrifiée. Le réseau de l’entreprise compte 247 gares, 212 haltes, 52 km de tunnels, plus de 7 600 ouvrages d’art et quelque 1 400 passages à niveau.
C. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): C. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..