DIGOUTAGE: La couleur du chat

Lesoir; le Samedi 6 Decembre 2014
2

Par Arris Touffan
«Diplomatie économique» : C’est le nouveau joujou français, forgé par Laurent
Fabius, qui sert à marchander avec certains pays pas très recommandables sur le
plan démocratique, tout en ayant la latitude de regarder ailleurs. Pas besoin de
focaliser sur les droits de l’homme piétinés, les libertés bafouées. Non, ça on
l’invoquera, quand besoin est et un peu n’importe comment, pour justifier des
interventions militaires dans certaines régions. Là où la «diplomatie économique
prévaut», ce qui compte c’est d’abord l’intérêt, voire le profit. Pour la
France, l’Algérie est dans cet angle privilégié de la «diplomatie économique».
Tout ce qu’il y a à gagner — notamment en matière d’exploitation de gaz de
schiste et peut-être d’acquisition de Rafales par nous autres Algériens –
exonère la France de ses états d’âme zaama démocratiques.
«Peu importe qu’un chat soit noir ou gris, pourvu qu’il attrape la souris»,
disait Deng Xiaoping pour faire entrer la Chine dans l’ère de prospérité
économique capitaliste dans laquelle elle se trouve amplement aujourd’hui. Le
credo a l’air de marcher pas mal encore et partout !
A. T.
arrisetouffan@yahoo.fr 

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): Par Arris Touffan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..