DIGOUTAGE: Le syndrome du guépard 

Lesoir; le Dimanche 10 Mai 2015
2

Par Arris Touffan
Cette info pêchée dans Le Jeune Indépendant. William B. Quandt, «un conseiller
politique américain chevronné qui a passé sa carrière à observer l’Algérie et le
monde arabe», déclare que le changement en Algérie se fera en douceur. Yaâtik
assaha ! Atypiques ! Nous sommes, nous, atypiques. Autant capables de recourir à
la violence et au meurtre pendant 20 ans sans que rien ne change que de changer
en catimini. A moins que le changement en douceur prévu soit copié sur le modèle
du Guépard de Lampedusa : «Tout changer pour que rien ne change». Ça, nous
l’avons déjà réussi !
A. T.
arrisetouffan@yahoo.fr 

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): Par Arris Touffan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..