DIGOUTAGE: Secret

Lesoir; le Lundi 30 Novembre 2015
2

Par Arris Touffan
A travers un communiqué de maître Mokrane Aït Larbi, son avocat, et un coup de
gueule de Khaled Nezzar, on en sait un peu plus sur le procès du général Hassan.
On sait par exemple que si le tribunal a rameuté gaiement les témoins à charge,
il n’a pas voulu de ce témoin à décharge, capital, qu’est le général Toufik.
Et, de la plume de l’ex-ministre de la Défense, Khaled Nezzar, on apprend que
s’il y avait des choses à reprocher au général Hassan, ça ne devrait pas
dépasser les considérations disciplinaires. Et encore !
A. T.
arrisetouffan@yahoo.fr

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): Par Arris Touffan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..