DISCOURS DU PRÉSIDENT FRANÇAIS AU PARLEMENT: L’Alliance verte décidera du boycott ou non de la séance

Lesoir; le Samedi 15 Decembre 2012
2

Fateh Rebaï, secrétaire général de Nahda a déclaré, hier, que l’Alliance verte décidera, après consultations, dans les prochains jours, si ses députés assisteront ou pas à l’intervention à l’APN du président français François Hollande lors de sa visite en Algérie la semaine prochaine.
F-Zohra B. Alger (Le Soir) - «Nous souhaitons que le président François Hollande ait le courage de reconnaître les crimes commis par la France et que l’Algérie soit dédommagée pour que la page soit tournée. C’est un droit du peuple algérien que la France reconnaisse ses crimes. Ceci d’autant que les déclarations de certains responsables ont compliqué et aggravé la situation», a déclaré le secrétaire général de Nahda en marge de l’installation du comité de préparation du cinquième congrès du parti. Concernant la révision de la Constitution, Fateh Rebaï, a évoqué la nécessité d’aller vers un débat général. Il précisera, à cet effet, que son parti a déjà fait des propositions, «en dépit de l’absence d’une volonté politique pour un réel changement et de vraies réformes». Qualifiant les dernières élections et les législatives, d’entachées de fraude, le secrétaire général de Nahda dira que les institutions sont de fait paralysées. Il rappellera, aussi, que le peuple algérien a boycotté les élections «du fait que les deux tiers des électeurs ont boudé les urnes». «Les réformes ont échoué et entaché la vie politique et provoqué notamment la généralisation du nomadisme politique… le plus dangereux aujourd’hui est la corruption financière et politique», a déclaré Fateh Rebaï qui se dit, en outre, convaincu que «le peuple algérien reste attaché à la religion et n’acceptera pas la séparation de la religion et de l’Etat». S’adressant aux membres du comité national du cinquième congrès, le secrétaire général de Nahda, dira qu’il est aussi nécessaire de commencer par corriger les dysfonctionnements du parti et aussi de tendre la main «pour un travail en commun avec les autres formations politiques sur le base des valeurs et des constantes jusqu’à arriver à ce que le peuple algérien jouisse de la liberté et de la dignité».
F.-Z .B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): F.-Z .B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..