EN LIBRAIRIE: UN DERNIER VŒU AVANT L’AUBE DE DJAMEL KHARCHI: Pour l’amour de Garmia

Lesoir; le Jeudi 20 Decembre 2012
2

La belle Garmia, fille de Belkacem, fait tourner la tête des jeunes et même des vieux. En lice à la magistrature suprême de son cœur, deux jeunes étalons, Khaouni et Hama, mais également un septuagénaire aveugle et déglingué : Cheikh Saâd.
Lieu : Nakhlet Sidi Ibrahim dans le sud de l’Algérie. Année : 1965.
Dans cette palmeraie séculaire aux maisons de pisé vit une population
repliée sur elle-même. La vie s’écoule doucement. Des journées plates
sous un soleil mordant et des tempêtes de sable enquiquineuses. L’amour
s’insinue dans les cœurs. La belle Garmia, fille de Belkacem, fait
tourner la tête des jeunes et même des vieux. En lice à la magistrature
suprême de son cœur, deux jeunes étalons, Khaouni et Hama, mais
également un septuagénaire aveugle et déglingué : Cheikh Saâd. Le vieux
schnock rêve de paternité et de mamours, au soir de sa vie. Pour
parvenir à ses fins, il va fomenter un plan diabolique pour envoyer
Khouni, son principal rival, dans le désert de Reggane, non loin de la
région de Hamoudia dont l’air est encore chargé de radioactivité des
essais nucléaires de la France coloniale. Mais comment va se terminer
cette intrigue alambiquée ? Vous le saurez en lisant le roman de Djamel
Kharchi. Né le 13 décembre 1950 à Hussein- Dey (Alger), l’auteur n’en
est pas à sa première publication. Il a signé Poésie à ciel ouvert,
Colonisation et politique d’assimilation en Algérie, La fureur de
ressusciter, Le rêve en héritage et Poésie au long cours.
Sabrinal

Categorie(s): culture

Auteur(s): Sabrinal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..