En présence d’une multitude de partis microscopiques: Ammar Saâdani dote son initiative d’un imposant siège national

Lesoir; le Dimanche 29 Novembre 2015
2

C’est dans une anarchie indescriptible qu’Ammar
Saâdani a présidé, hier samedi, la cérémonie d’inauguration officielle
du siège national de son «initiative», dite du «Front national de
soutien au programme du Président». Le siège, une imposante bâtisse, est
sis à Ben Aknoun, sur les hauteurs d’Alger.

Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Pour l’occasion, et dans une
organisation chaotique, tous ceux qui avaient adhéré à l’initiative de
Saâdani y étaient invités. A savoir, 26 partis politiques et plus de 250
organisations ou associations nationales, le secrétaire général du Front
de libération nationale ayant misé, sciemment, sur «la masse». Parmi les
partis politiques, l’on citera notamment le TAJ de Amar Ghoul, seul
parti siégeant au gouvernement à y répondre favorablement. En plus de
TAJ, une multitude de partis microscopiques, ceux-là mêmes que Ammar
Saâdani ne cessait pourtant de dénoncer régulièrement, remplissaient une
salle particulièrement exiguë pour ce genre d’occasions.
Les plus gros soutiens sont par contre à signaler du côté du monde
associatif et de la société civile. Outre les traditionnelles
organisations affiliées au FLN, comme l’UNPA de Mohamed Allioui,
l’organisation estudiantine UNEA, l’organisation des victimes du
terrorisme l’ONVTAD de Rabha Tounsi, une multitude d’organisations se
proclamant de la réconciliation ou de… Bouteflika, etc.
Le secrétaire général de la puissante centrale syndicale, UGTA,
Abdelmadjid Sidi Saïd, a également assisté à la cérémonie. Mais la
grosse surprise reste, sans conteste, la présence de la secrétaire
générale de l’UNFA , Nouria Hafsi, pourtant affiliée au «frère ennemi»,
le RND de Ahmed Ouyahia. «Cette initiative prouve que la classe
politique est unie !» lancera Ammar Saâdani dans son allocution. «Cette
initiative est, aujourd’hui, à vous. Elle vous appartient à vous tous et
le FLN n’aura à l’intérieur qu’une seule voix au même titre que tout le
monde.» Le patron du FLN lancera pourtant les prochaines échéances.
«Nous allons doter l’initiative de commissions permanentes chargées des
volets politique, économique, sécuritaire, social, etc.». Puis, et comme
pour reprendre l’initiative de Amar Ghoul, Saâdani définit la sienne
comme étant «un véritable rempart pour préserver le pays contre les
différentes menaces extérieures. Le terrorisme est en dehors de nos
frontières. Il est en Libye, au Mali, au Niger, en Tunisie…». Pour
Saâdani, une seule ligne compte, le soutien à Bouteflika. «Le Président
est lui-même, en soi, une institution (…) Cette initiative est une
réponse à tous ceux qui visent l’Algérie.» Bref, Saâdani dit tout à
propos de son initiative sauf l’essentiel : son but réel !
Ladite initiative n’est, en réalité, qu’un gros comité de soutien
«permanent» à Bouteflika, en même temps qu’une contre-initiative à celle
de Ahmed Ouyahia.
K. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): K. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..