ENTRETIEN AVEC LE POÈTE AMIN KHAN: Le colporteur des mots, la poésie et la politique

Lesoir; le Mardi 11 Decembre 2012
2

Par Ahmed Cheniki

Amin Khan (ou Khene de son vrai nom), qui vient de recevoir ce 6
décembre à Paris le prix de l’Académie française, est un poète qui écrit
depuis sa tendre enfance. Il est marqué par des voix poétiques qui ont
profondément investi l’art d’une charge émotionnelle et d’une force
politique indéniable : Baudelaire, Rimbaud, Hikmet, Aragon, Darwish… Ses vers produisent une sonorité associant des paroles venues de partout et
des disciplines artistiques comme la musique et la peinture qui
apportent à sa poésie une extraordinaire fraîcheur. Auteur de recueils
poétiques édités en Algérie (Colporteur, Les mains de Fatma) ou à
l’étranger (Archipel Cobalt et Arabian Blues ), Amin Khan, dont le nom
figure dans l’anthologie poétique élaborée par Tahar Djaout, évoque dans
cet entretien l’état de la poésie, les jeux culturels et la situation
politique.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..