Fertilisants: Fertial veut dominer le marché européen

Lesoir; le Jeudi 7 Novembre 2013
2

Le plan d’investissement 2020 de la société Fertial,
dont Grupo Villar Mir détient 66% d’actions et Asmidal 34%, a été
présenté hier, à l’occasion d’une réunion des cadres de cette entreprise
tenue à l’hôtel Sofitel.
A l’ordre du jour de cette réunion, deux points. Le premier est relatif
au plan d’investissement arrêté à l’échéance 2020 et l’autre a trait à
la certification de l’entreprise.
La question de l’investissement était considérée comme la plus
importante lors de cette réunion lors de laquelle les cadres de cette
entreprise algéro-espagnole ont mis en évidence l’importance des
dépenses attendues à l’aube 2020. «Le partenariat que nous avons signé
avec le groupe algérien Asmidal et qui a donné naissance à l’actuelle
Fertial est aujourd’hui plus qu’une réalité. Une réussite. Puisqu’en
matière de production d’ammoniac et de fertilisants, les résultats
obtenus après plusieurs exercices sont très satisfaisants», a-t-on
indiqué.
Fleuron national de l’industrie pétrochimique, Fertial, société des
fertilisants d’Algérie, est une société issue d’un partenariat signé en
août 2005 entre le groupe algérien Asmidal et le groupe espagnol Grupo
Villar Mir.
L’outil de production, installé dans les sites industriels d’Annaba et
d’Arzew, a une capacité annuelle d’un million de tonnes d’ammoniac. Une
partie de cette production est réutilisée pour la production d’une large
gamme d’engrais azotés et phosphatés.
Après un investissement de plus de 170 millions de dollars ayant permis
de rénover l’outil industriel, Fertial a gagné des parts de marché
considérables tant à l’export que sur le marché intérieur. Ainsi, avec
ses exportations de l’ordre de 74%, Fertial fait figure de leader dans
le Bassin méditerranéen et se place deuxième dans le monde arabe,
derrière l’Arabie saoudite. Elle occupe, par ailleurs, une confortable
septième place au niveau mondial. Fertial arrive actuellement à placer
600 000 tonnes/an d’ammoniac – issues de ses trois unités (deux à Arzew
et une à Annaba) – sur le marché international (européen et africain) et
la conjoncture actuelle sur le marché mondial est plus que favorable et
le réseau de Fertiberia, par lequel son entreprise vend ses produits à
l’étranger, ne cesse de s’élargir.
Partant avec son méga-complexe d’Arzew appelé à produire 3 300 t/jour,
soit un million de tonnes/an et dont le coût d’investissements s’élève à
un milliard de dollars, l’Algérie est à même de mettre à rude épreuve
ses éventuels concurrents mondiaux et pourra même assurer sa place en
tant que 2e exportateur en Europe.
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..