FESTIVAL DE LA MUSIQUE ET DANSE DIWANE À TAGHIT: Jeunesse et patrimoine

Lesoir; le Jeudi 20 Decembre 2012
2

Une vingtaine de groupes Diwane de plusieurs régions du pays prennent part au premier Festival local de la musique et danse diwane, dont le coup d'envoi a été donné mardi à Taghit, dans la wilaya de Béchar, sous le signe «Avec la jeunesse, nous protégeons l'histoire et le patrimoine musical». Ce festival vise essentiellement à promouvoir le patrimoine culturel et musical du diwane et d'offrir un espace d'expression aux troupes de jeunes artistes des wilayas participantes, ont indiqué les organisateurs. Les représentations artistiques de ce festival, programmées à partir de la soirée de mercredi, seront une occasion pour le public, notamment pour les touristes nationaux et étrangers présents à Taghit, de découvrir ce genre musical très en vogue actuellement chez les jeunes. Ce festival, dont les trois premières troupes seront primées par un jury composé de spécialistes et musiciens professionnels, verra le déroulement aussi de plusieurs activités, notamment des expositions sur les instruments de musique diwane et des différents habits utilisés par les adeptes de ce genre, lors des rites religieux et profanes. Ces expositions, prévues au niveau du camp de jeunes de la localité touristique de Taghit, constitueront un support pour la connaissance des différentes facettes de la culture diwane, dont la fabrication du guembri, un instrument à trois cordes à la base de la musique diwane et dont les artisans de Taghit passent pour être des maîtres dans le domaine. En marge de ces activités, des conférences-débats sur les aspects historiques et rituels du diwane sont au programme de ce festival, dont l'objectif est «la pérennisation» de cette tradition musicale et chorégraphique représentant «un pan de la culture et du patrimoine populaire de la wilaya», ont souligné les organisateurs. Le festival, qui s'étalera sur quatre jours, est initié dans le cadre du programme de développement des activités et loisirs de jeunes, par la direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Béchar.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..