FOOTBALL: L’ATTAQUANT D’OLYMPIAKOS LE PIRÉE ANNONCE QU’IL EST OUT POUR LA CAN-2013: L’intrigant forfait de Djamel Abdoun

Lesoir; le Dimanche 23 Decembre 2012
2

Le «forfait» était dans l’air. Juste après l’annonce de la liste des 24 joueurs retenus par Halilhodzic pour le stage de Rustenberg, en Afrique du Sud. Djamel Abdoun, blessé samedi dernier face à Panionios, lors de la quinzième journée du Championnat grec, annonce, dans un communiqué, qu’il n’ira pas jouer la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations.
Sa blessure, une rupture du biceps fémoral, en est la cause. Mais pas
seulement. Retenu, en dépit de cette affection, par le sélectionneur
national dans sa liste des 24 rendue publique mardi matin, Abdoun, qui
n’a plus rejoué chez les Verts depuis 2010, annonce qu’il n’honorera pas
cette convocation au risque «de mettre en péril (sic) la sélection». Et
de confier qu’il «serait malhonnête de ma part de prendre la place d’un
compatriote qui pourrait apporter bien plus que moi… Mon intérêt
personnel passe après celui de l’EN», fait-il encore savoir. Et de
préciser, par ailleurs, qu’il préfère se «soigner et de revenir à 100%
afin d’honorer d’éventuelles prochaines convocations ». Bel aveu de
quelqu’un qui ne cessait, par médias interposés, de réclamer ne
serait-ce qu’un strapontin dans le groupe Algérie depuis son énigmatique
éviction. Un aveu d’impuissance ? peut-être. Abdoun, sans remettre en
cause son honnêteté, avait-il le droit de déclarer forfait alors qu’au
niveau de la FAF, on certifiait que son dossier sera tranché lors du
stage de Sidi- Moussa, moment choisi par le staff médical de l’EN pour
arrêter un diagnostic final à son sujet, lui qui déclarait, quelques
heures après avoir appris sa convocation, qu’il ferait tout pour
accélérer sa guérison, notamment en allant voir l’ostéopathe français
qui s’était occupé de la blessure de Zinedine Zidane ? Où s’était-il
dégonflé en ayant constaté la cascade de forfaits enregistrés dans les
rangs de la sélection, se voyant ainsi «subir» un rôle de leader (vu son
âge comparativement aux autres éléments du groupe retenu par Coach Vahid)
qu’il ne pouvait assumer ? Sinon, a-t-il évité d’attendre jusqu’au 2
janvier pour entendre le technicien bosnien, las de lire et d’entendre
les procès d’intention que lui assignait Abdoun par presse interposée
suite à sa non-sélection depuis qu’il est à la barre technique des
Verts, pour apprendre de près qu’on ne veut plus de lui en EN d’Algérie
? Des questions et d’autres encore aussi légitimes, que l’opinion
publique a le droit de se poser à ce propos. Abdoun fait peut-être bien
d’anticiper l’indulgence du peuple, de la FAF et de Halilhodzic, mais il
se trahit quand il affirme qu’il a fait part de sa décision au docteur
de l’EN par le biais de son agent, Karim Akli (l’agent qui s’occupe
également des intérêts de Boudebouz et Kadir). Un détail qui intrigue
dans la mesure où Abdoun avait toute latitude d’informer le médecin de
la sélection, sinon la FAF ou le sélectionneur par d’autres voies plus
classiques tels le téléphone, le courrier officiel de son club ou bien
en étant présent au démarrage du stage de l’EN, le 2 janvier prochain à
Sidi-Moussa. Cela aurait été une belle réplique d’un gentleman à propos
duquel une certaine rumeur assène qu’il a pris sa décision par
solidarité avec Djebbour que Coach Vahid a rayé des listes en partance
pour la CAN-2013.
M. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..