FOOTBALL: LE MC ALGER PAS ENCORE PRÊT À JOUER LE TITRE: Controverse autour des choix de Menad

Lesoir; le Mercredi 28 Novembre 2012
2

La contre-performance des Vert et Rouge face à l’Entente de Sétif (3-1) a mis à nu certains points d’ordre tactique, notamment le choix des joueurs, par le coach Djamel Menad.
Sur le flanc droit, en tout cas, l’incorporation de Benseghir et Hachoud demeure inexplicable pour les fans et autres observateurs. Une situation presque similaire est vécue dans le couloir gauche de la défense mouloudéenne avec Babouche et Metref. Ce dernier brille de moins en moins quand Babouche se positionne derrière lui. Il semble bien que le dispositif tactique mis en place par le coach mouloudéen ne soit pas adéquat. Mais il semble bien que la véritable carence dont souffre le schéma de Menad se situe dans le compartiment médian où il n’arrive pas à fixer son choix par rapport aux éléments formant ce compartiment, ô combien vital pour l’équipe. Face à l’Entente sétifienne, disposant d’éléments très techniques et vifs à souhait, le technicien mouloudéen a fait appel au jeune Moumen, qui devait stabiliser le jeu de l’équipe aux côtés de Ghazi. Non seulement le premier nommé n’est pas près de remplacer l’inusable Koudri, parti à l’intersaison chez le frère ennemi de l’USMA, mais le second cité, transfuge de Soustara, n’est plus, malgré son but d’anthologie face à l’ESS, aussi fringant. Aussi, le team algérois semble pécher par manque de génie, et ce, en l’absence d’un véritable meneur de jeu. Un poste pour lequel la direction du club est en train de prospecter. Outre Amir Sayoud et Lazhar Hadj-Aïssa annoncés par la presse spécialisée, des joueurs subsahariens sont proposés à Ghrib en vue de leur recrutement au cours du mercato hivernal. Conscient de la fébrilité tactique de son groupe, Menad avoue, de son côté, qu’il compte bien remettre de l’ordre au sein de son dispositif, mais qu’à l’heure actuelle, il n’a toujours pas bénéficié de joueurs capables d’assurer la jonction entre le milieu et l’attaque. Menad, qui a toujours le soutien de Omar Ghrib, risque de perdre celui de son groupe de joueurs, lesquels n’admettent plus ses discours démoralisants. Lors des rencontres disputées pour son team, Menad s’emporte souvent à cause de son acharnement à ne pas perdre, et ses réactions deviennent incontrôlables surtout au moment où ses joueurs ont besoin de conseil et de solutions.
A. A.

Categorie(s): sports

Auteur(s): A. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..