FOOTBALL: MONDIAL DES CLUBS, FINALE AUJOURD’HUI (11H30) À YOKOHAMA: Chelsea pour Benitez, Corinthians pour l'Amérique du Sud

Lesoir; le Dimanche 16 Decembre 2012
2

Chelsea et son nouvel entraîneur Rafael Benitez ont beaucoup à se faire pardonner, tandis que les Corinthians veulent mettre fin à la domination européenne sur l'épreuve: la finale du Mondial des clubs 2012, à Yokohama (Japon), ne manque pas de piquant.
Depuis sa nomination en remplacement de Roberto di Matteo, c'est peu
dire que Benitez n'a pas les faveurs de ses propres supporteurs. Ils lui
reprochent, pêle-mêle, son style de jeu peu spectaculaire, son passage
par Liverpool, ou encore d'avoir succédé à celui qui a offert aux
«Blues» la Ligue des champions 2011. Mais quoi de mieux, pour faire
taire les sifflets qui dégringolent des gradins de Stamford Bridge et
oublier la piteuse élimination de la Ligue des champions dès la phase de
groupes, qu'un titre de champion du monde des clubs? «Nos supporteurs
vont finir par l'accepter», prédit son compatriote Fernando Torres qui
vient d'inscrire cinq buts lors de ses trois derniers matches, dont un
en demi-finale contre Monterrey (3-1). Ce succès contre le club
mexicain, bien que large, n'a pas complètement convaincu Benitez, qui
disputera sa troisième finale de Mondial des clubs après 2005 (défaite
de Liverpool face à Sao Paulo) et 2010 (victoire de l'Inter Milan face
au TP Mazembe). «L'équipe doit faire plus et mieux en matière de
concentration, ce sont les petits détails qui font la différence », a
rappelé le technicien espagnol. «Contre Corinthians, ce sera une tout
autre affaire, ils ont de bons joueurs, ils sont bien organisés et ils
sont très actifs», a-t-il averti aussi. Les vainqueurs de la Copa
Libertadores n'ont pourtant pas fait forte impression en demifinale, où
ils sont venus à bout difficilement des Egyptiens d'Al-Ahly (1- 0). Leur
entraîneur Adenor Leonardo Bacchi estime pourtant que son équipe a
autant de chances que Chelsea de remporter le trophée que le club de Sao
Paulo a déjà soulevé en 2000. «Il s'agit de deux équipes de grande
qualité et au palmarès prestigieux (...) La clef sera pour nous de
neutraliser leur milieu de terrain », a prévenu «Tite», qui a identifié
Juan Mata et Eden Hazard comme les dépositaires du jeu des «Blues». Les
Corinthians pourront compter sur un allié de poids avec leurs bruyants
supporteurs : ils sont 20 000 à avoir fait le déplacement pour le Japon
en espérant de voir leur équipe mettre fin à la série de cinq victoires
consécutives des clubs européens.

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..