FOOTBALL: PREMIER LEAGUE (18E JOURNÉE): Une semaine de folie commence

Lesoir; le Samedi 22 Decembre 2012
2

Voilà, on y est ! C’est la fameuse période où, alors que partout ailleurs l’on s’apprête à goûter à un repos bien mérité, les Anglais accélèrent la cadence, avec au programme, quatre journées de championnat en dix jours.
Quatre journées, à raison de deux par semaine, suivies d’une coupure «active» pour les besoins du tour de Cup où les clubs de Premier League font leur entrée. Un calendrier de folie qui, généralement, donne les contours définitifs de ce que sera la course au titre et aux places européennes. C’est également le moment de la saison que choisissent certaines équipes pour renaître, tel que ce sera probablement le cas cette saison. C’est ainsi que beaucoup comptent, pour cette 18e journée, sur Swansea pour donner un autre cours à la course en tête, en ralentissant le tempo effréné de Manchester United et d’offrir, ainsi, à l’autre club de Manchester l’opportunité de ramener, avant le début de l’année, la marge les séparant à une proportion moins «notable» qu’elle l’est en ce moment. Il n’y a pas que City qui croise les doigts pour voir Rooney et compagnie se rater au Liberty Stadium de Swansea. Avec un match en moins, Chelsea, largué à 13 points de United mais requinqué par sa qualification, mercredi, pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, a des raisons d’espérer que cette période de la saison marque son retour à un niveau qui était le sien pendant les huit premières journées, avant de se faire stopper, fin octobre dernier, à Stamford Bridge par United. De bonnes raisons d’y croire pour Chelsea certes, mais quand on voit le programme qui attend les Bleus avec leurs deux sorties consécutives chez Norwich, mercredi, puis à Everton, trois jours après, il y a de quoi douter quelque peu. Mais comme d’habitude, rien n’est totalement acquis ni perdu à ce moment de la saison. C’est ce que doivent se dire plein de «retardataires» à l’image de Tottenham et autre Arsenal qui, par le truchement d’une victoire ramenée de Reading lundi dernier, s’est propulsé tout juste derrière le quatuor de tête pour se remettre à espérer une deuxième partie de saison plus en adéquation avec ses ambitions. En fait, à voir le classement où, entre la troisième place occupée par Chelsea et Tottenham et la douzième à laquelle figure Liverpool, neuf points seulement séparent les uns des autres. C’est dire donc si les quatre journées d’ici le 1er janvier risquent de donner lieu à une tout autre configuration du classement. Et là, gare aux surprises parce que tout le monde se rappelle comment, le 31 décembre de l’année dernière, Manchester United s’est fait surprendre (2-3) par la lanterne rouge et finalement relégué Blackburn. Un match qui a lourdement compté lorsqu’il a fallu départager les deux clubs de Manchester pour le titre.
M. Azedine

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. Azedine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..