FOOTBALL: SON CONTRAT COURT JUSQU’EN JUIN 2013: Feghouli-Valence au bord de la rupture ?

Lesoir; le Mardi 11 Decembre 2012
2

«Le silence de Feghouli intrigue la direction de Valence», écrivait hier le quotidien sportif espagnol, Superdeporte. Un sujet qui n’est pas nouveau mais qui apparemment retient l’attention des fans et de la direction du club Che.
Au début de cette histoire, des informations à propos de contacts
entrepris par des grands clubs européens avec leur milieu offensif de
Valence, Sofiane Feghouli, dont la côte ne cesse de grimper depuis la
seconde moitié de l’exercice écoulé. Des prestations de premier ordre en
Liga et en Ligue des Champions d’Europe qui ont fait du
néo-international algérien, une nouvelle pépite pour les recruteurs des
grands d’Europe, en Angleterre, en Italie, en France mais aussi en
Espagne. Depuis l’intersaison déjà, les préliminaires entamées par
l’agent du joueur et son homme de confiance, un certain Antar (le nom
d’un Tunisien qui n’apparaît sur aucune liste d’agents agréés par la
Fifa), et les responsables du club espagnol ont fini par s’étaler. Des
détails qui n’avaient rien de surprenant tant le club de Manuel Llorente
Martin n’a pas vraiment les moyens d’offrir ce pont d’or que des clubs
comme Manchester, le Barça, ou encore le PSG peuvent claquer d’un coup.
Pourtant, Valence qui a proposé un contrat jusqu’au 30 juin 2016 s’est
engagé à satisfaire l’ensemble des exigences du joueur exprimées par son
agent. Ce dernier, fort de l’aura prise par son poulain fait valoir le
rendement exceptionnel de Soso depuis l’entame de cette saison conclu
par six buts «tous décisifs», tenait à remarquer le manager tunisien de
Feghouli. Antar se permettra même de refuser les amabilités des
dirigeants de Valence, lui qui a refusé l’invitation du club Che pour
assister au dernier match au Mestalla en ligue des Champions d’Europe
face au Bayern Munich. Cela a déplu à Vazquez Braulio, le directeur
sportif de Valence mais également à son président, Manuel Llorente
Martin. Hier, sur les colonnes du Superdeporte, le premier cité, a
confié que «Valence n’attendra pas éternellement. Nous laissons au
joueur et à son agent jusqu’à la fin de ce mois (décembre) pour venir
conclure», a-t-il laissé entendre sans envisager un scénario dans le cas
où la transaction ne se réalise pas.
Valverde actionné ?
Pour autant, des indices corroborent un renouvellement du contrat de
Feghouli à Valence, équipe où l’ancien grenoblois se plaît. L’affaire
est donc conclue sauf que Feghouli et son agent préfèrent faire durer le
plaisir, escomptant visiblement une re-discussion de la durée du
contrat. A savoir que l’algérien de 21 ans pourrait quitter le Mestalla
à la fin du Mondial-2014, au plus tard. Cela donnerait une saison de
plus que Feghouli passerait chez les Sang et Or, option que les
dirigeants valenciens rejettent. Et si ce point de litige n’est pas
réglé d’ici le 31 décembre, que fera Valence ? Selon les médias
espagnols, le nouvel entraîneur, Ernesto Valverde, disposerait de deux
choix pour pallier l’éventuelle défection de l’Algérien durant, d’abord
la CAN, puis à l’amorce de la saison 2013-2014. Il s’agit de l’argentin
Pablo Piatti (23 ans) et de Sergio Canales (21 ans). Deux éléments
capables d’évoluer dans ce registre mais qui sont souvent blessés. Le
coach espagnol qui ne sait pas encore s’il comptera sur Feghouli juste
après les vacances d’hiver (la Liga observera une trêve de deux semaines
à compter du 22 décembre) où bien ira-t-il directement en sélection pour
disputer la CAN, devrait s’impliquer dans le dénouement de ce dossier,
voire s’appliquer aux desiderata de ses employeurs. La venue à Valence
du Rayo Vallecano (16e journée, le 16 décembre) et Getafe (17e journée,
le 21 décembre) sera vraisemblablement cette opportunité d’envoyer
Feghouli sur le banc, histoire de lui mettre cette pression qu’il ne
supporte point.
M. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..