Gardes communaux, patriotes et victimes du terrorisme se regroupent : L’Alliance nationale patriotique (ANP) est née

Lesoir; le Mardi 1 Decembre 2015
2

Finalement, après plusieurs réunions et autres
rencontres conjoncturelles, organisées surtout durant l’été dernier pour
faire bloc et répondre comme un seul homme aux tentatives de Madani
Mezrag de créer un parti politique, en condamnant à plusieurs reprises
et avec la plus grande vigueur cette tentative assimilée par les
organisations de lutte antiterroriste comme un couteau dans le dos de la
République, ces réactions ont fini par faire réagir le président de la
République en personne quand, à l’occasion de son message du 10e
anniversaire de la Réconciliation nationale, il avait clairement dit non
au vœu de Madani Mezrag de créer un parti politique.
Ainsi, après avoir réussi leur alliance en faisant face efficacement à
cette entreprise macabre de Madani Mezrag, les organisations qui se sont
regroupées depuis septembre dernier dans le mouvement pour la cause des
gardes communaux et les victimes du terrorisme, se sont réunis le
week-end dernier au siège du MDS pour trouver les voies et moyens de
faire avancer leur cause commune dont la principale est la sauvegarde du
caractère républicain de l’Etat algérien, ainsi que la reconnaissance
des sacrifices de toutes ces franges de la société qui se sont
mobilisées et liguées contre le terrorisme durant deux décennies.
A l’issue de cette rencontre, les présents dont entre autres les gardes
communaux avec le mouvement pour la cause des gardes communaux et la
lutte antiterroriste de Aliouat Lahlou, ainsi que le mouvement national
pour la défense des droits des Patriotes représenté par plusieurs
délégués de wilayas dont le président, Thaam Allah Mourad, ainsi que des
délégués des familles des victimes du terrorisme, ont d’un commun accord
créé un nouveau mouvement dénommé l’Alliance nationale patriotique ou
ANP.
Ce mouvement, lit-on dans une déclaration remise ce lundi à notre
bureau, est d’ores et déjà, doté d’une permanence nationale composée de
quatre éléments, que sont Thaam Allah Mourad comme coordinateur
national, Aliouat Lahlou, comme porte-parole, Abdelhamid Kiouche, chargé
de coordination avec les organisations et autres mouvements associatifs
à l’échelle nationale et enfin, Hmidani Lila chargée du secrétariat.
Parmi les objectifs que l’ANP s’est assignés, il y a la reconnaissance
officielle des sacrifices de ces corps auxiliaires nés dans une
conjoncture particulière pour aider et prêter main-forte aux autres
forces de sécurité officielles que sont l’armée, la police et la
gendarmerie, pour la lutte antiterroriste ; la concrétisation de tous
les droits jusque-là non encore arrachés auprès de l’Etat algérien, la
constitutionnalisation de la résistance et la lutte antiterroriste et
enfin, la notification de tous les actes terroristes commis contre
l’humanité avec poursuites judiciaires.
Cela étant, dans ce document de cinq pages qui s’assimile plus à un
projet de société qu’à un simple appel pour la reconnaissance de leurs
droits, les délégués de ce nouveau mouvement parlent en effet de
plusieurs actions à mettre en œuvre afin que l'Etat soit à jamais
prémuni contre le terrorisme, en allant courageusement vers une 2e
République où seront consacrés la démocratie sociale, la justice et la
liberté et l’Etat de droit et de la citoyenneté, où sera consacrée et
reconnue la véritable identité nationale avec toutes ses composantes ;
cela outre ce que nous avions évoqué plus haut comme la consécration et
la constitutionnalisation de la lutte antiterroriste, la reconnaissance
officielle des sacrifices pour la sauvegarde de la République, la
concrétisation de la loi sur la lutte antiterroriste, entre autres.
Les gardes communaux et les Patriotes appellent le peuple algérien à
s’unir pour sauver la République d’un second assassinat en faisant
barrage au projet de Mezrag.
Yazid Yahiaoui

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Yazid Yahiaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..