INSTITUT NATIONAL DE CRIMINALISTIQUE ET DE CRIMINOLOGIE : 6 690 affaires élucidées depuis le début de l’année

Lesoir; le Mercredi 19 Decembre 2012
2

Près de 6 690 affaires criminelles ont été élucidées, au cours de cette année, par les services de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de la Gendarmerie nationale (INCC). Il n’existe pas de crime parfait. Le colonel Abdelhamid Messaoudi, DG de l’INCC, qui s’exprimait hier, sur les ondes de la Radio nationale chaîne III, le rappelle. Selon lui, grâce à la preuve scientifique «toute personne doit prendre conscience qu’il n’y a plus de crime insolvable, quelle que soit la nature du crime ou la perfection de l’auteur». Selon l’invité de la radio, l’Institut national de criminalistique et de criminologie a réussi à élucider entre 16 et 20% des affaires criminelles (soit un nombre de 6 690) au cours de cette année. En effet, l’Institut dispose de moyens, techniques et scientifiques, très avancés et «en adéquation totale avec l’évolution de la criminalité sur les plans quantitatif et qualitatif» pour élucider les plus complexes des affaires criminelles, liées en particulier au trafic d’armes, de drogue ou de terrorisme. Selon le colonel Messaoudi, l’INCC a effectué des paramètres d’analyses et d’études de la criminalité en Algérie et a démontré que celle-ci se caractérise par les infractions d’appropriations ou d’atteintes aux biens et aux personnes. Le vol, l’agression et le cambriolage constituent, cependant, la majorité des infractions. Selon les données d’une cartographie sur la criminalité, les zones du Sud sont impliquées dans toutes sortes de crime organisé, trafic illicite ou vol de véhicule. Au Nord, les violences physiques et verbales, le cambriolage des domiciles et les vols constituent la majorité des infractions.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..