J’AI FAIS UN RÊVE DE GUY BEDOS: «Je me mêle de ce qui me regarde !»

Lesoir; le Jeudi 7 Novembre 2013
2

Dans J’ai fais un rêve, l’humoriste français répond
aux questions du journaliste et écrivain Gilles Vanderpooten. Il
s’exprime sur les sujets qui agitent le monde actuellement, mais pas
seulement.
L’Algérie, pays qui l’a vu naître, n’est pas en reste. A la question de
savoir s’il ressentait les tensions entre les Algériens et Français,
voici sa réponse : «Bien sûr. Les premiers affrontements sanglants ont
eu lieu à Sétif, alors que j’étais à quelques centaines de kilomètres de
là, à Souk Ahras, près de la frontière algéro-tunisienne. J’étais un
enfant, et on pouvait me vendre n’importe quoi. Pour me faire peur, on
me racontait que les Arabes s’emparaient des enfants français pour les
épingler aux crocs des boucheries». (P. 11 et 12).
Guy Bedos ne mâche pas ses mots et n’a pas sa langue dans la poche.
«A ceux qui me demandent de quoi je me mêle, je réponds que je me mêle
de ce que je regarde.»
Il assume son statut d’artiste engagé : «Je n’ai jamais pensé à mon
intérêt. Il y a quelques années, je m’étais un peu prétentieusement
autoproclamé porte-parole de ceux qui n’ont pas la parole. Des sans-
voix il y en a beaucoup.» (P. 39).
Dans cet entretien, Guy Bedos s’exprime sur de multiples sujets : droits
de l’homme, écologie, culture, politique, médias, jeunesse…
Un livre à lire absolument !Gilles Vanderpooten (coauteur du célèbre
Engagez-vous ! avec Stéphane Hessel, dirige la rédaction de l’ONG
Reporters d’Espoirs.
Sabrinal
J’ai fais un rêve, de Guy Bedos, Casbah Editions, 2013, 139P, 500 DA.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..