JOURNÉE DU SCRUTIN: Panique au MSP

Lesoir; le Samedi 1 Decembre 2012
2

S’il a essayé de véhiculer à l’extérieur l’image d’un parti fort, le président du MSP, M. Bouguerra Soltani, a caché mal l’état piteux dans lequel se trouve la «confrérie» depuis son éviction du gouvernement.
Lyas Hallas - Alger (Le Soir) - Lors de son point de presse animé
juste après l’annonce des taux de participation arrêtés à midi, ses
traits dégageaient plutôt la panique qui, pour la contenir en montant à
l’estrade, M. Bouguerra a lâché des mots qui disent long sur son état
d’esprit : «Hamas el kaouiya (la forte Hamas ! ndlr)». La «confrérie»
dispose d’un électorat discipliné et l’abstention l’arrange mieux que
n’importe quel parti, même si elle est affaiblie du fait des dissidences
qui se sont multipliées ces dernières années. Les va-et-vient habituels
au siège national du parti dans pareilles occasions ont cessé par cette
journée glaciale du scrutin et Bouguerra Soltani ou Aboudjerra comme il
aime être désigné, s’est retrouvé seul, ou presque. A l’exception de
Farouk Tifour, actuel chargé de communication du ministère du Commerce
et Sid- Ahmed Boulil, ministre des Transports du gouvernement de Smaïl
Hamdani qui supervisaient les fonctionnaires du parti chargés du suivi
de l’opération électorale, aucun nom marqué du Mouvement des frères
musulmans n’était là ce jeudi 29 novembre. Et avant l’arrivée de
Bouguerra vers les coups de midi, le siège national du parti ne donnait
même pas l’impression que le parti a présenté des candidats dans 700
communes. Bref, le taux de participation avait quadruplé en deux heures.
De près de 4% à 10 h, il a grimpé à un peu plus de 14% vers 12 h. «Nous
espérons que le taux de participation ne soit pas dopé d’ici la
fermeture des bureaux, parce que les citoyens n’iront pas voter», a-t-il
dit d’emblée. Et d’expliquer cette hausse : «C’est un véritable
débarquement des forces armées qui a eu lieu ce matin ! Les militaires
ont été envoyés par bus entiers aux bureaux de vote à Biskra, à Tindouf,
à Laghouat, à Béchar, et à Jijel…». Mais, répliquet-on, nous n’avons pas
l’armée de la Chine populaire M. Bouguerra, et le vote des corps
constitués n’influera pas vraiment sur le cours des élections ? «Si !»,
a insisté le président du MSP. «Les Algériens ne croient plus en l’acte
de voter et les élections se réduisent en un face-à-face entre les voix
militantes et les voix des corps constitués. Et, aussi peu qu’elles
soient, les voix des militaires pèsent dans la balance», a-t-il établi.
«Nous avons revu nos ambitions à la baisse pour exprimer notre bonne
foi aux décideurs !»
En criant à la fraude, Aboudjerra a anticipé sur une éventuelle
débâcle : «Le dopage du taux de participation suscite notre suspicion. »
Et de jouer le réconciliateur pour solliciter un quota : «D’habitude,
nous nous présentons dans au moins 1 200 communes. On nous a dit, vous,
les islamistes, vous nous faites peur. Nous avons ainsi revu nos
ambitions à la baisse en n’entrant en lice que dans 700 communes et ce,
pour leur exprimer notre bonne foi…». «Qui vous a dit cela M. Bouguerra
et à qui vous avez exprimé votre bonne foi ?!» «Les décideurs ! Ceux qui
font la pluie et le beau temps, ceux qui agréent les journaux et leur
retirent les agréments, ceux qui distribuent de la publicit酻, a-t-il
répondu. «Qui ? Le DRS ?», se demande-t-on. «Je ne connais pas leurs
noms moi, je ne les connais pas ! Je ne vois que leur ombre s’exprimer…
partout !», a-t-il répliqué. En guise de conclusion, le président du MSP,
«devenu cohérent après le départ des prétentieux», a estimé que cette
joute électorale doit être évaluée à l’aune des réformes engagées par
Bouteflika : «C’est un échec !» «Les treize lois promulguées depuis le
discours du 15 avril 2011 au titre des réformes promises n’ont pas
réussi à redonner confiance aux citoyens. Au contraire de l’abstention
des votants, on parle désormais de l’abstention des militants à se
porter candidats aux élections. Tellement les prérogatives des élus ont
été réduites à rien», a-t-il tranché.
L. H.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): L. H.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..