JOURNÉE INTERNATIONALE DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN: «Les écueils qui ruinent les bonnes volontés doivent être évités», selon Medelci

Lesoir; le Mercredi 5 Decembre 2012
2

Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, a mis l’accent hier sur «l’urgence d’éviter les écueils qui ont ruiné les efforts de toutes les bonnes volontés s’agissant de la question palestinienne. » Le ministre a salué aussi la légitimité de la Palestine comme Etat observateur de l’ONU.
F-Zohra B. Alger (Le Soir) - Le ministre des Affaires étrangères intervenait, hier lors de la commémoration de la Journée internationale de solidarité avec la Palestine. Pour le ministre, il s’agit d’aider l’ONU à s’acquitter de sa mission, «en contribuant à réunir les conditions requises pour l’établissement de l’Etat qui manque dans la région, en l’occurrence l’Etat palestinien.» Mourad Medelci, a noté, aussi l’opportunité de construire sur la dynamique créée à l’Assemblée générale de l’ONU. Cette dernière, selon le ministre, rappelle l’urgence d’agir avec d’avantage d’engagements. L’Algérie, selon le ministre, se déclare prête à prendre part dans la consolidation de la perspective de nouveaux espoirs pour le peuple palestinien concernant le processus de maturation de l’accession de la Palestine à l’ONU. «L’objectif d’arriver à une solution juste et durable du problème palestinien doit être pris en compte par tous les partenaires. Cette ambition commune est à notre portée, pour peu que tous les acteurs s’abstiennent de toute attitude ou acte susceptible de torpiller les perspectives fragiles qui s’offrent à nous», a précisé le ministre des Affaires étrangères. Il condamnera aussi l’annonce d’Israël de lancer de nouvelles colonies en Cisjordanie et à Jerusalem-Est ainsi que la confiscation des recettes fiscales destinées à l’Autorité palestinienne. Pour sa part, Mamadou Mbaye, coordinateur résident du système des Nations unies a déclaré qu’il s’agit «d’encourager toute voie menant vers les négociations qu’il est urgent de reprendre». Il expliquera aussi que d’autres problèmes restent en suspens et concernent notamment la situation des réfugiés, la sécurité ainsi que celle de l’eau. Pour l’ambassadeur de Palestine à Alger, Hocine Abdelkhalek, il est important de dénoncer encore une fois les pratiques de colonisation, notant qu’Israël demeure attachée à sa politique coloniale expansionniste, piétinant ainsi le droit international. «Ce qui s’est passé à l’Onu ne sera pas le dernier, pas comme nous remercions ceux qui ont voté pour et même ceux qui ont préféré l’abstention et n’ont donc pas voté contre», a déclaré l’ambassadeur de Palestine, soulignant le fait que toute négociation se fera dans le cadre du droit international. La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien a été commémorée hier au ministère des Affaires étrangères en présence du coordinateur, résident du système des Nations unies, de l’ambassadeur de Palestine à Alger et des représentants du corps diplomatique. La Journée a été créée par la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies du 2 décembre 1977.
F.-Z. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): F.-Z. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..