Journée internationale des personnes handicapées: Une célébration dans la joie et la convivialité au centre psychopédagogique de Draâ-Ben-Khedda

Lesoir; le Jeudi 4 Decembre 2014
2

La Journée internationale des personnes handicapées a
été célébrée hier le 3 décembre dans la joie et la convivialité au
centre psychopédagogique de Draâ-Ben-Khedda, une école associative créée
dans les années 1980 et spécialisée dans la prise en charge
psychopédagogique des enfants inadaptés mentaux.
Ils étaient une soixantaine de pensionnaires à être regroupés dans une
grande salle dédiée à l’activité pédagogique mais transformée pour la
circonstance en un espace dédié à la fête, à la grande joie des enfants
qui ont dansé et dont les visages sont irradiés par un sourire qui en
dit long sur la joie intérieure ressentie par ces filles et garçons.
Un sentiment qui a déteint, visiblement, le personnel et la direction de
l’établissement où l’on a mis (avec le peu de moyens disponibles) les
petits plats dans les grands. En plus de l’animation musicale assurée
par un orchestre, une exposition des produits des ateliers pédagogiques
a été organisée dans un local qui se situe juste à l’entrée de l’école
et que le directeur s’est fait un point d’honneur de montrer aux
personnes invitées pour la circonstance et qui ont été invitées à
partager un couscous de l’amitié offert grâce à l’aide charitable de
nombreux donateurs.
Petit bémol pour M. Saïd Iltache qui déplore l’absence des représentants
d’institutions qu’ils soient élus ou administratifs, à l’exception des
représentants de la Sûreté de daïra de Draâ-Ben-Khedda et de quelques
associations amies qui ont répondu favorablement à l’invitation pour
célébrer cette journée avec la soixantaine de pensionnaires de cette
école et de son personnel.
Pour M. Iltache, l’occasion est de nous parler de la situation sur le
plan psychopédagogique et matériel de l’établissement qu’il dirige et
qui continue à occuper, depuis son ouverture, à la fin des années 1980
du siècle dernier, des locaux vétustes et exigus.
En plus de quelques aides institutionnelles de la Cnas, la DAS et l’APW
de Tizi-Ouzou qui octroie une subvention, il y a l’apport de
particuliers et des bénévoles. «La demande présentée à l’APC depuis
plusieurs années déjà pour nous concéder un lot de terrain pour
l’aménagement d’une ferme destinée à l’accompagnement pédagogique et
thérapeutique des enfants est restée sans suite», regrette encore le
chef de l’établissement qui ne semble pas découragé par les aléas qui se
dressent depuis l’existence de cette école.
Par ailleurs, la Journée internationale des personnes handicapées a été
célébrée par la Sûreté de wilaya. Dans le programme et les animations
mis en place et déployés, notamment au niveau des établissements
scolaires, l’accent a été mis sur les dangers de la circulation routière
et les implications sur la santé et les handicaps qui en résultent.
Au théâtre Kateb-Yacine, des animations ont été organisées par la
Direction de la culture en collaboration avec le mouvement associatif.
S. A. M.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..