L’ÉMIR ABDELKADER S’INVITE À LA CÉLÉBRATION DE LA FÊTE NATIONALE DE CONRAD DE BRUXELLES: Les justes Belges et la Moubayaâ

Lesoir; le Mercredi 28 Novembre 2012
2

De notre bureau de Bruxelles,
Aziouz Mokhtari
Le 26 novembre 1832, deux ans après l’expédition coloniale en
Algérie, Abdelkader Ibn Mahieddine devient pour l’histoire l’émir
Abdelkader. Cette Moubayaâ marque le début de la résistance qui ne
cessera qu’en 1962, pour l’indépendance, la libération…Le Conrad a été «squatté» par l’ambassade d’Algérie en Belgique et au
Luxembourg pour célébrer la fête nationale, l’événement. Les officiels
algériens ont eu la main heureuse de présenter l’exposition sur «l’émir
Abdelkader, une vie singulière, un homme universel». L’ensemble de
l’initiative— travail méticuleux, rationnel — est l’œuvre de
l’Association internationale soufie- Alawiya, présidée par le guide
spirituel de la Tariqa, Khaled Bentounès. L’exposition a déjà été vue à
Bruxelles (Parlement européen et Grand’Place de la ville) lors de la
célébration du 50e anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie. Le
travail est coordonné par Mme Setty-GSimon Khedis (commissaire
générale). Les nombreux invités du Conrad, corps diplomatiques
accrédités, leaders d’opinion, représentants de partis politiques
belges, représentants du mouvement associatif belgo-algérien, élus
belges d’origine algérienne, ont apprécié, assurément, les tableaux
exposés. La fête nationale ne pouvait pas mieux être célébrée. Le 5
décembre prochain, dans la même veine, des Belges, des justes, ayant
contribué à la guerre de Libération de l’Algérie, seront honorés. A
Bruxelles, en Belgique.
A. M.

Categorie(s): culture

Auteur(s): A. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..