L’ENDOPROTHÈSE DÉSORMAIS PRATIQUÉE À EL AZHAR : L’opération reste coûteuse

Lesoir; le Lundi 17 Decembre 2012
2

Du nouveau en matière de chirurgie. Les malades présentant des anévrismes de l’aorte au niveau abdominale pourront – à condition d’y mettre le prix – bénéficier d’une nouvelle technique ayant déjà fait ses preuves sous d’autres cieux. L’endoprothèse aortique peut désormais être pratiquée au niveau de la clinique privée El Azhar. Le Dr Ammi Moussa, qui l’a pratiquée sur un patient, fait état d’une première dans un établissement privé en Algérie. La pose de la prothèse en question se fait grâce à des incisions au niveau de l’aine, ce qui évite l’ouverture de l’abdomen. L’opération en question se fait sous surveillance vidéo et permet au patient de retrouver rapidement sa forme. D’ailleurs, la réanimation n’est pas nécessaire après cette opération alors que celle utilisée de manière classique nécessite au moins d’y séjourner deux jours sans compter que la durée de l’intervention est réduite de 4 à 2 heures. D’ailleurs, le patient opéré déambulait déjà dans le service de la clinique et pouvait déjà se nourrir normalement. Seul hic soulevé par le Dr Ami Moussa, spécialiste en chirurgie vasculaire, le coût élevé de l’opération. Il faut compter 10 000 euros pour une opération de ce type. Elle appelle d’ailleurs la Caisse nationale d’assurance à rembourser la prothèse en question pour permettre la généralisation de la technique.
N. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): N. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..