LANCEMENT MONDIAL DE LA NEW AUDI A3 SPORTBACK: Une nouvelle princesse sur le Rocher

Lesoir; le Mercredi 28 Novembre 2012
2

De notre envoyé spécial à
Monaco, Djaffar Tebbib
Je dois bien l'avouer, là, planté sur un parking de l'aéroport de
Nice, dans le sud de la France, en face d'une escadrille de New Audi A3
Sportback 5 portes impeccablement rassemblées par le staff de la firme
allemande, dans un alignement qui me confirme que la rigueur germanique
n'est pas une fable, une seule question me taraude l'esprit : comment
faire entrer mes 102 kilos et des poussières dans cet habitacle aux
allures sportives et ramassées, à la limite de l'effilé.Et première surprise, première bonne surprise que délivre la nouvelle
A3, même avec un corps de pachyderme, on peut y accéder et surtout s'en
extirper sans suer du paletot ! La disposition des montants centraux
conjugués à la disposition légèrement inclinée des sièges vous fait vous
emboîter harmonieusement à l'ensemble. Les explications données tout à
l'heure par l'un des ingénieurs Audi ayant travaillé à l'amélioration du
mythique modèle de 2008 m'avaient fait craindre le pire lorsqu'il avait
insisté sur le recours par les designers à un piquetage des sièges en
rouge, sur fond noir. Les deux tons se marient certes, mais, à trop
forcer sur les deux, ne risquet- on pas l'overdose et le tape-à-l'œil ?
Et là, deuxième surprise, deuxième bonne surprise de cette séance
d'essais du bolide allemand, le surpiquage rouge sur noir ne choque pas.
Au contraire, il donne à l'intérieur de la New A3 un côté chaud,
accueillant, le tout relevé par cette autre nouveauté, des lampes led
astucieusement disséminées dans l'habitacle, jusque dans les grilles
d'aération et conférant à l'ambiance un côté originalement déstressant.
Ce qui n'est pas peu dire pour votre serviteur qui se doute bien qu'à un
moment donné, une fois l'inspection visuelle de l'habitacle terminée, il
lui faudra bien actionner le 2 litres TDi qu'Audi a eu l'inconscience de
lui confier pour le drive-tester de Nice vers Monaco.
Un concentré de connectivité
Pour ceux qui ne le sauraient pas, le tracé qui m'a été choisi sur
le GPS, c'est la fameuse route sinueuse qui surplombe la merveilleuse
Côte d'Azur, et que l'on peut voir dans les films hollywoodiens, Grace
Kelly y conduisant un cabriolet, foulard au vent, décor vertigineux pour
qui pilote un engin pareil. Coup de starter, juste le temps aux pieds et
aux mains de se caler quelques repères, de s'habituer au dispositif
pédales et aux contours du volant sport rembourré, et la plénitude
s'installe. Quand je dis plénitude, il faut d'abord bien comprendre que
les 150 chevaux sollicités en douceur vous confèrent immédiatement une
impression de puissance, mais maîtrisée, jugulée. Vous ne bondissez pas
vers Monaco, vous y allez franchement, ce qui est différent ! A la
sortie de la baie des Anges, vous vous dites : «Et si je tentais
quelques changements discrets de voies, quelques déportations pour voir
comment réagit la bête ?» Et la bête est là ! Elle épouse vos caprices
de conduite pour les corriger immédiatement en stabilité effective.
Celle-là est bien assise sur l'asphalte et ne donne pas l'impression de
vouloir en décoller. Du moins dans le mauvais sens. Je ne vais pas plus
loin en matière de provocation, elle m'a rassurée de ce point de vue-là,
comme m'a encore plus rassuré cette molette magique située sur la
console en contrebas, juste en dessous du levier de vitesse. Celui qui
l'a dessinée à cet emplacement ne doit pas avoir un Qi de cacahuètes.
Idéalement située à portée de mimines, la manette de commande du
navigateur de bord, ainsi de l'Audi Connect offre cet immense avantage
de ne pas vous obliger à la chercher du regard, à tâter tout l'habitacle
pour la trouver et à rater une bretelle d'autoroute, ou pis, un virage.
La molette est au centre de tout ! Et elle commande tout, ou presque.
Entre autres ce fameux Audi Connect. Ah ! Mon Dieu ! Ou plutôt «Ah ! mes
dieux de l'électronique !» Ils ont bossé les bougres ! Pour faire de la
New A3 Sportback un concentré inouï de connectivité multisources. Relié
en permanence aux bornes wifi qui jalonnent le trajet, l'Audi Connect
vous ouvre les voies inattendues, en ce lieu mobile à Facebook, à
Twitter, ainsi qu'à un agenda culturel et de sorties continuellement mis
à jour. Fantasme ? Oui, sachant l'état d'internet chez nous et la
chimère de routes qui seraient bientôt couvertes par la wifi. Mais bon,
ne nous privons pas du plaisir du moment, celui de savoir quel spectacle
sera jouée ce soir à l'hôtel-casino Negresco, sur la promenade des
Anglais. Ou plus prosaïquement, où se situe la prochaine pompe à
essence? Cerise sur le beau gâteau technologique allemand, l'Audi
Connect vous offre la possibilité de choisir entre toutes les majors
compagnies distributrices de carburant qui sévissent à proximité de
votre réservoir, puisque cet ordinateur surpuissant affiche les tarifs
pratiqués dans les pompes !
Des performances de sportive
Juché ainsi sur mes 150 chevaux, j'approche de Monaco et de son
fameux rocher. Quelques lacis en montée, et l'occasion à ne pas rater
pour savoir si, en côte prononcée, cet attelage téton est aussi
énergique et ne répondant que sur le plat. Et là, coup de cœur définitif
pour ses reprises phénoménales. Elle n'est pas que puissante cette
monture rouge — eh oui, j'avais oublié de vous le préciser au début de
mon équipée presque sauvage, les ingénieurs d'Audi ont choisi la couleur
de la discrétion, un magenta flamboyant !» —, elle est aussi nerveuse et
enchaîne les remontées de régime comme un lutteur Sumo s'enfournerait
des kilomètres de saucisses. Sans broncher. Sans geindre, les couples
s'articulant en bonne intelligence. Et surtout sans perte de stabilité
de l'ensemble. Je déboule presque sur l'esplanade majestueuse du palace
Monte Carlo-Bay, terminus de ma balade au volant de la New A3 Sportback.
Une fin de test-drive que me signifie gentiment la dame du GPS : «Vous
êtes arrivé à destination.» Je confirme ! Avec ce modèle, les ingénieurs
allemands sont eux aussi arrivés à donner un sérieux coup de ride à
l'ancienne version, et à la classer définitivement au rayon teuf ! teuf
! La nouvelle cinq portes d'Audi, dans sa motorisation TDi deux litres
150 chevaux hurlants, devrait être commercialisée en mars prochain,
selon les gens de Sovac présents à Monaco. Ils restent cependant très
discrets, pour l'heure, sur le prix de cette nouvelle princesse du
Rocher, rendue poings et pieds liés aux futurs clients algériens. Mais
qu'importe ! Les princesses ont cet avantage — que dis-je ?— ce
privilège royal de se faire désirer, avant de céder, n'est-ce pas ?
D. T.

Categorie(s): le soir auto

Auteur(s): D. T.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..