LE BONJOUR DU «SOIR»: Le prix d’un élu

Lesoir; le Lundi 10 Decembre 2012
2

Par Maamaf Farah
Ksentini, qui n’est pas connu pour être un agitateur trotskyste, parle
de pratiques maffieuses ayant conduit à des marchandages de voix dans
l’élection des APC et des APW. Louisa Hanoune, qui est une véritable
trotskyste elle, a évalué à 8 millions de dinars le prix d'une voix au
profit de tel ou tel candidat. A l’APN, des élus de différents partis
optent pour le TAJ de Ghoul qui peut disposer ainsi d'un groupe
parlementaire ! La prochaine fois, un parti ayant récolté zéro candidat
pourra s’acheter des députés et siéger à l’hémicycle ! On ne sait plus
quand, ni où s’arrêtera ce cirque. Et ces clowns qui se la jouent
politique n’ont même pas l’étoffe des vrais mafiosi : la mafia
américaine a beaucoup bâti en Amérique et celle d’Italie a édifié des
pans entiers de l’économie italienne. Quant à ces bouffons, ils ne
savent que détruire ce beau pays ! Finalement, n’avons-nous pas fait le
bon choix en boycottant ce souk sordide ?
maamarfarah20@yahoo.fr
«Hier, en feuilletant mon album, j’ai découvert un truc insensé !
Plus la photo est vieille, et plus on a l’air jeune !»
Tata Aldjia

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Tata Aldjia

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..