LE BONJOUR DU «SOIR»: Une question de priorités

Lesoir; le Mercredi 5 Decembre 2012
2

Par Maamar Farah
Parler de scission de Belmokhtar, c'est aller vite en besogne! Il
s'agit d'un redéploiement d'Al Qaïda qui, encouragée par l'absence de
réaction au Nord- Mali, voit désormais plus grand : créer une structure
saharienne qui étendra son action au Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso
! Ne voulant plus être lié au «Maghreb» ne serait-ce que par
l'appellation, les Belmokhtar and co ont quitté Aqmi pour fonder une
nouvelle branche sahélienne d'Al Qaïda. Au moment où la négociation
intermalienne devient une obsession pour certains, ces groupes
terroristes profitent de l'inaction de la communauté internationale pour
étendre leur territoire. L'urgence n'est pas dans le dialogue, mais bel
et bien dans l'élimination immédiate de ces armées de la terreur qui
risquent de devenir incontrôlables. Par la suite, nous aurons tout le
temps d'aider nos frères maliens à trouver une solution politique à
leurs divisions actuelles. En inversant l'ordre des priorités, la
diplomatie algérienne, inaudible sur le Sahara occidental, malmenée en
Libye et isolée en Syrie, risque fort de ne pas faire mieux au Mali.
maamarfarah20@yahoo.fr
«Tous les partis disent qu'ils sont gagnants après les élections.
Normal, puisque c'est nous les perdants !»
Tata Aldjia

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Tata Aldjia

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..