Le coup de bill’art du Soir: Aimez-vous les uns les autres

Lesoir; le Dimanche 7 Decembre 2014
2

Par Kader Bakou
L’Algérien moyen n’aime pas «l’Etat» (sic), mais sans expliquer s’il est
pour une monarchie, une théocratie ou d’autres types d’Etats. L’Algérien
moyen, petit ou grand, n’aime pas la femme, surtout quand elle conduit
une voiture. D’ailleurs, l’Algérien moyen quand il est au volant déteste
tous les autres automobilistes et oublie très vite qu’il a été lui aussi
un piéton. L’Algérien moyen méprise l’éducation et l’instruction et
accuse ensuite la femme de lui «voler» les postes de travail qui,
justement, demandent une formation et des diplômes. L’Algérien moyen
veut que la femme reste à la maison au point que quand il en voit une,
il ne peut s’empêcher de l’importuner dare-dare à chaque coin de rue ou
artère.
L’Algérien moyen, tout comme le haut placé, méprise l’art et la culture.
Au fond, tout ce qui n’est pas fric, bouffe, confort et moyens matériels
ne l’intéresse pas. Même s’il est déjà plein aux as, il préfère bâtir un
immeuble avec des garages et boutiques au rez-de-chaussée, qu’habiter
dans une villa avec jardin. La vue d’une pelouse et l’odeur d’une rose
n’ont aucune valeur pour lui.
Au fond, il aimerait bien voir La Casbah d’Alger rasée afin d’ériger à
sa place des supermarchés pour les produits importés, des restos et des
magasins. Pour l’Algérien moyen ou haut placé, un supermarché «qui fait
rentrer de l’argent» et mille fois mieux qu’un «inutile» monument
architectural historique ou archéologique.
L’Algérien moyen aime le bruit, le vacarme et le tapage diurne et
nocturne qu’il sème à tout vent par divers moyens comme les
haut-parleurs des mosquées et lors des fêtes familiales.
L’Algérien moyen est capable de jeter un papier par terre au beau milieu
d’une discussion qu’il mène lui-même sur «la propreté exemplaire» des
rues de Londres, Genève ou Tokyo. L’Algérien moyen est incapable de
respecter les horaires de sortie des ordures ménagères. L’Algérien moyen
se plaint tout le temps de ses dirigeants politiques et de «l’Algérien
moyen».
L’Algérien moyen veut le «changement» mais ne veut pas être le
changement qu’il veut voir sur terre.
K.  B. 
bakoukader@yahoo.fr

Categorie(s): culture

Auteur(s): bakoukader@yahoo.fr

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..