Le coup de bill’art du Soir: En attendant le prince François Hollande

Lesoir; le Samedi 15 Decembre 2012
2

Par Kader Bakou
La France a beau être une des premières républiques de l’histoire de
l’humanité, elle n’en n’est pas moins dirigée par un prince. En effet,
François Hollande est coprince de la principauté d’Andorre, titre
partagé avec le coprince épiscopal Joan Enric Vives Sicilia. L’Andorre
est un petit caillou sur une montagne. C’est un petit pays européen
d’une superficie de 468 km2 situé dans les Pyrénées, entre l’Espagne et
la France. La principauté, dont les origines remontent au règne de
Charlemagne, est régie par un système unique : le paréage. Ce contrat de
droit féodal concède le trône andorran à deux coprinces, l'évêque
catalan d'Urgell et le chef de l'État français, actuellement le «prince»
François Hollande. Selon une légende du XIe siècle, Charlemagne aurait
accordé une charte aux Andorrans pour les récompenser de leurs combats
contre les Maures. D’ailleurs, c’est par «Le grand Charlemagne, mon
père, des Arabes me délivra», que débute l'hymne national andorran El
Gran Carlemany. Ce n’est qu’au XXe siècle que l'Andorre est sortie de
son isolement. Il va très vite mettre à profit son cadre naturel
exceptionnel (et avec un système fiscal avantageux) pour devenir une
grande destination touristique. Il fait bon vivre dans la principauté
qui a axé son développement sur deux richesses inépuisables, le tourisme
et la culture. En 2004, ce pays dont la langue officielle est le catalan
participe pour la première fois à l’Eurovision, ce qui attira
l'attention des médias de Catalogne (Espagne) car c’était la première
chanson qui y était chantée dans cette langue commune. L’Andorre possède
un orchestre de chambre dirigé par le violoniste Gérard Claret et abrite
un célèbre concours international de chants parrainé par la cantatrice
espagnole Montserrat Caballé. Ce pays organise aussi le festival
international de jazz d’Escaldes- Engordany qui a accueilli des stars
comme Fats Domino, Milles Davis ou B. B. King. La Constitution d’Andorre
consacre la liberté des médias. On peut y lire deux journaux imprimés,
le Diari d’Andorra et El Periodic. Les services de télévision nationaux
sont diffusés par Andorra Televisió et ceux de radio par la Radio
Nacional d'Andorra. Il y a aussi une autre bande radio indépendante,
Radio Valira. L'économie profite de deux formes de tourisme, le tourisme
de passage avec des prix plus bas qu'en Espagne ou en France et le
tourisme «blanc», qui concerne surtout les sports d'hiver. Le patrimoine
architectural, religieux notamment, est remarquable et constitue une
autre attraction touristique. De nombreuses petites églises aux belles
peintures d'inspiration romaine (Sant Joan de Caselles, La Cortinada,
Sant Roma de Les Bons, ...) parsèment le tout petit pays. La relance
récente du thermalisme complète une offre riche en loisirs et en
découvertes variés (gastronomie, entre autres). L’Andorre est un
paisible petit pays, sans débouchés sur la mer, sans pétrole et sans
problèmes qui a su transformer ses inconvénients en avantages. Un
exemple à méditer !
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Categorie(s): culture

Auteur(s): bakoukader@yahoo.fr

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..