Le coup de bill’art du Soir: L’envers du décor

Lesoir; le Lundi 30 Novembre 2015
2

Par Kader Bakou
Le Palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger abrite du 27 au 30
novembre des Journées internationales du film féminin. C’est peut-être
l’occasion d’essayer de définir ce que veut dire film (ou cinéma)
féminin, une tâche aussi ardue que la définition de la littérature
féminine. Certains classent dans cette catégorie tout film réalisé par
une femme. Pour d’autres, c’est plutot le thème qui détermine si c’est
un film féminin ou un film «ordinaire». Ainsi toute œuvre
cinématographique qui défend les droits et les causes de la femme entre
dans cette classification. Mais là, attention aux clichés, nul n’est
parfait !
Lors de la conférence «Women in the world» en avril dernier, l’actrice
américaine Ashley Judd a révélé avoir été sexuellement harcelée par l'un
des grands patrons du cinéma américain. Son histoire n’est pas unique
dans ce milieu. Mais elle a été révélée à un moment où les femmes
d'Hollywood revendiquent de plus en plus fortement leurs droits, faisant
clairement comprendre qu'elles ne veulent plus endurer ce genre de
comportements. La question de la disparité salariale entre hommes et
femmes a, par ailleurs, fait les gros titres en novembre 2014.
Par exemple, l'actrice oscarisée Jennifer Lawrence était moins bien
payée que ses collègues masculins dans le film American Bluff. En
février dernier, Patricia Arquette avait également dénoncé ce fossé
salarial en recevant l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle
pour sa prestation dans Boyhood.
Des stars comme Meryl Streep, Emma Watson et Gwyneth Paltrow ont
également mis cette question sous le feu des projecteurs. Kirsten
Schaffer, directrice de Women in film, estime qu'il reste beaucoup à
faire avant que les femmes ne brisent le plafond de verre d'Hollywood.
«Il y a eu beaucoup plus de femmes ces six derniers mois qui se sont
exprimées publiquement contre le sexisme», a déclaré Kirsten Schaffer.
Selon un rapport du Center for the study of women in television and film
à l'université de San Diego en Californie, seuls 7% des 250 plus grands
films en 2014 ont été réalisés par des femmes. Les chiffres ne sont pas
meilleurs pour les autres emplois derrière la caméra, comme scénariste,
producteur ou monteur. Beaucoup de chemin reste à faire !
K  B. 
bakoukader@yahoo.fr

Categorie(s): culture

Auteur(s): Par Kader Bakou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..