Le FLN devance le RND à Skikda

Lesoir; le Samedi 1 Decembre 2012
2

Le duel entre le FLN et le RND pour la gestion des Assemblées locales et de wilaya a tourné au profit du premier.
A l’APW, les 43 sièges ont été départagés de la manière suivante : 21
pour le FLN, 16 pour le RND et 6 pour le PT. Le FNA présent lors du
précédent mandat n’a pas pu réitérer son exploit. L’Alliance Verte est
aussi l’une des formations qui manque à l’appel, malgré le fait qu’elle
a toujours joué un rôle prépondérant à travers les élus du MSP. Sauf
surprise (alliance entre RND et PT, ce qui est à écarter, selon les
observateurs de la scène politique), c’est Gomri Omar, jeune inspecteur
du travail de la wilaya, longtemps écarté des listes de candidatures,
qui sera P/APW, l’un des plus jeunes que Skikda ait eu depuis qu’elle a
été érigée en wilaya. L’APC de Skikda a presque donné à la composante
une forme mosaïque : 12 FLN, 10 RND, 5 PRA (la grosse surprise) et 3
sièges pour le FNA et aussi pour le PT, qui enregistre un recul de 2
sièges par rapport au mandat 2007-2012. Au total, ce sont 33 sièges qui
composeront l’actuelle assemblée, soit 10 de plus que par le passé. Les
uns qui s’accrochaient à l’espoir de voir Chebli Ramzi, ancien
secrétaire général de l’APC, un «revenant» après une longue traversée du
désert, ont vite déchanté à l’annonce des résultats. En revanche, le nom
de Mohammed Belaachia, directeur communal, prédestiné pour prendre le
poste de maire, a créé un vent de polémique de la part des militants de
la base, traduit par des sit-in et des communiqués de presse, sans que
cela n’incite les responsables de la mouhafadah ou de la kasma à revoir
la tête de liste. Le futur maire comptabilise une expérience (sur le
plan temporel) dans la gestion de quelques directions à l’APC, mais a
été longtemps effacé, loin des feux de la rampe et communiquant peu. Son
appartenance au clan d’Ouled Attia, dont l’influence dans la prise de
décision au sein du FLN est un secret de polichinelle, aurait été le
principal critère pour le voir propulser en tête de liste de
candidatures. Les 4 autres grandes communes de la wilaya, à savoir
Azzaba, El-Harrouche, Tamalous et Collo, ont eu chacune, un parti
différent à avoir remporté le plus grand nombre de sièges, ce qui n’est
pas forcément la gestion de l’APC pour ceux qui seront cités,
respectivement le FLN, le PT, El Fedjr El Djadid et Djil El Djadid. Pour
l’exemple, à Collo, Khodar Saïd, un «vieux de la vieille», pourrait ne
pas être gratifié du poste de P/APC, si jamais les tractations entre les
autres partis (FLN et RND, 4 sièges pour chacun, MPA, 3 et l’Alliance
Verte, 1 siège) en auraient décidé autrement, et ce, en dépit qu’il a
remporté 7 sur les 19 sièges constituant l’APC. En matière de surprises,
on peut noter la victoire de Fedjr El Djadid à Tamalous (déjà cité) mais
aussi à Djendel-Mohammed Saâdi, commune côtière relevant de la daira d’Azzaba.
A Emzedj Edchiche, Ahd 54 remporte 8 sur les 19 sièges (les 11 autres
étant répartis entre le FLN, 5, RND, 4 et PT, 2), il sera représenté par
Kouissem Farid, retraité de la police, en qui la population a placé sa
confiance. La fragmentation des APC est la suivante : 17 pour le FLN
(Skikda, Azzaba, Aïn Cherchar, Ben Azzouz, Ouled Attia, Oued Z’hor,
Zitouna, Zerdezas, Ouled H’baba, Aïn Bouziane, Ramdane Djamel, Salah
Bouchaour, Béni Béchir, Aïn Kechra, Cheraia, Kenouaa, Bouchtata) ; RND,
8 (Aïn Zouit, El-Hadaiek, Bekkouche Lakhdar, Béni Zid, Kerkera, Oum Toub,
Leghdir, Béni Oulbane) ; PT, 6 (Filfila, Harrouche, Sidi Mezghiche,
Khenak Mayoune, Oueldja Boulbalout) ; Fedjr El Djadid, 2 (Tamalous et
Djendel) ; Alliance Verte, 2 (Bine El Ouidene, La Marsa) et 1 siège pour
Djil Djadid (Collo) et un autre pour AHD 54 (Emzedj Edchiche). Le compte
n’est pas encore bon, car à Hamadi Krouma, le FLN et le RND sont en
ballotage, 6 sièges pour chacun.. Le taux de participation dans les APC
a été de l’ordre de 49,18% (288 520 votants pour 586 638 inscrits),
alors que celui de l’APW de 48,33% (283 497 votants pour 586 638). Le
désintérêt chronique des jeunes pour les urnes a beaucoup contribué à
maintenir le FLN, et à moindre dégré, le RND, dans leurs positions de
leadership.
Zaid Zoheir

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Zaid Zoheir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..