LE FLN ET LE RND SE MAINTIENNENT, DÉBÂCLE DES ISLAMISTES : Sans surprises

Lesoir; le Samedi 1 Decembre 2012
2

Les partis islamistes, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) en premier chef, ont bu le calice électoral jusqu’au désarroi le plus total. Les élections locales ont apporté la cinglante confirmation de leur déclin électoral déjà enregistré lors des élections législatives de mai dernier. En compétiteurs solitaires ou conquérants coalisés, les partis islamistes ont quasiment fait de la figuration lors des élections locales de jeudi dernier. Une perte de vitesse retentissante, surtout lorsqu’elle est perçue à l’aune des ambitions qu’ils avaient affichées. Sur les 391 communes où il y a eu des majorités absolues, l’Alliance de l’Algérie verte (AAV), composée du MSP, Ennahda et d’El Islah, n’est parvenue à en récolter qu’une maigre dizaine, tout juste 10, plus précisément. Au niveau de la capitale où elle avait pu s’adjuger 13 sièges de députés sur les 37 mis en compétition lors des législatives, l’Alliance Verte a peiné, comme à Alger- Centre, à réussir les minima. Débâcle sur toute la ligne. Les partis islamistes ne devaient pas connaître meilleure fortune au niveau des Assemblées de wilaya. Ensemble, les listes solitaires du MSP et celles communes avec ses alliés dans l’AAV n’ont pu engranger que la rachitique moisson de 133 sièges, alors que le FLN a, à lui seul, raflé une mise équivalente à 685 sièges. La «Sahwa Islamia», que les partis islamistes algériens n’ont pas désirée sur le mode des révolutions arabes, n’est pas intervenue par l’entremise de l’urne. C’est peut-être ce qu’il y a de reconnaissable au pouvoir en place qui, même demeuré réfractaire au changement, a réussi à laminer le mouvement islamiste. D’avoir tenté le sevrage brutalement, lui qui a cru en allaitant les mamelles du régime, Aboudjerra Soltani a précipité son parti et ses alliés dans l’abîme de la déchéance partisane. Une déchéance qui s’explique aussi par les mésententes répétitives entre ouailles, la défection la plus marquante ayant été celle à laquelle s’était rendu Amar Ghoul dès après l’élection législative. A cela s’ajoute la démultiplication des bannières islamistes de laquelle a résulté l’atomisation de l’électorat islamiste. En revanche, les contestations organiques ne semblent pas avoir sérieusement pesé sur les rendements électoraux des FLN et RND, tous deux couvant des mouvements de redressement internes. Les deux partis sont parvenus à faire valoir une arithmétique qui les place en tête du classement électoral officiellement établi par l’administration. Certes, le FLN n’a pas réussi la prouesse de vaincre dans 1 000 communes, comme parié pas son secrétaire général, Abdelaziz Belkhadem, mais avec des majorités absolues dans 159 communes et des ballottages dans 332 autres, il peut toujours se targuer de confirmer sa bonne santé électorale. Le même sentiment devrait aussi animer le RND qui, malgré sa campagne électorale agitée, s’est maintenu comme outsider. Moins que le FLN, le parti d’Ahmed Ouyahia a eu des majorités absolues dans 132 communes et des ballottages dans 215 autres. Miracle des urnes, c’est un nouveau-né sur la scène politique, le MPA du ministre Amara Benyounès, qui talonne les FLN et RND. Le score électoral du MPA est, cependant, l’exception qui confirme la règle qui a voulu que la majorité des partis agréés à la hâte et la veille de l’échéance électorale devra se satisfaire d’avoir concouru. Tout comme le Parti des travailleurs de Louisa Hanoune qui a essuyé une sérieuse sanction de l’urne, lui qui pourtant se prévalait de peser lourdement dans l’échiquier électoral. Son revers électoral, cependant, n’est pas aussi significatif que celui essuyé par le FNA, un parti qui, en 2007, avait eu des élus à ne plus savoir les compter. En définitive, les résultats des élections locales ne chamboulent pas grandement la carte politique nationale. Ceci même si les partis islamistes ne devraient plus prétendre à quelques rôles prépondérants, comme alliés du pouvoir ou en tant qu’opposants.
S. A. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..