LE PARTI A RÉCOLTÉ 362 SIÈGES AUX DERNIÈRES LOCALES: La satisfaction du PLJ

Lesoir; le Mardi 4 Decembre 2012
2

«Nous ne sommes pas un parti sur mesure», a déclaré le président du PLJ pour qui les résultats de son bébé, âgé d’à peine sept mois, aux locales de jeudi dernier, sont le fruit d’une judicieuse stratégie et constituent un pas, le premier pour le parti, pour se positionner sur l’échiquier politique national.
M. Kebci –Alger (le Soir) - Mohamed Saïd, qui dressait, hier, le bilan de la particitaption de son parti au double scrutin local du week-end dernier, se dit réjoui de la moisson récoltée à l’occasion. 341 sièges APC et 21 autres, APW, ce qui confère au parti respectivement le 13e rang et le 15e rang à l’échelle nationale. Un résultat qu’il faudra relativiser, précisera le patron du PLJ, puisque le parti n’a participé qu’avec 179 listes au niveau communal et 16 autres aux APW au niveau de 33 wilayas. Un choix découlant de la stratégie du parti de faire dans la prudence, expérimentée lors des législatives du printemps dernier avec le score nul que l’on sait et qui a fait même songer Mohamed Saïd à renoncer à l’activité politique, convoquant même le conseil national du parti pour discuter de l’option de sa dissolution. Ce que le ministre de la Communication tentera de démentir, invitant la presse à relire toute la littérature du parti à ce sujet, préférant parler de «déception» et non de renoncement à l’action politique. A propos de la fraude que plus d’un parti participant à ces joutes locales a tenu à dénoncer, Mohamed Saïd, reprendra les mêmes propos qu’il a tenus lors des dernières législatives, invitant presque ceux qui en parlent à présenter des preuves matérielles de leurs accusations. Le patron du PLJ, qui entrevoit une volonté de changement en douceur, lui qui était pessimiste avant son entrée au gouvernement début septembre dernier, quant à tout exercice politique libre sans aucune contrainte, dit s’atteler, désormais, à la restructuration de son parti dans le sillage de cette bonne récolte aux locales. «Nous allons bientôt entamer une vaste campagne de structuration des rangs du parti avec comme point d’orgue, la tenue d’un congrès extraordinaire l’année prochaine. » Au sujet des alliances, nécessaires à la désignation des maires et des P/APW Mohamed Saïd dira avoir retenu quatre critères pour ce faire. L’intégrité, la probité des candidats adverses se recrutant parmi, précisera-t-il, les partis nationalistes, et puis les particularités et la cohésion locales.
M. K.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): M. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..