LE RND EN POLE POSITION, L’ANR CRÉE LA SURPRISE À CONSTANTINE: Les alliances scelleront le contrôle des APC

Lesoir; le Samedi 1 Decembre 2012
2

Talonné de très près par le FLN dans pratiquement toutes les communes, le RND s’est adjugé la majorité des sièges à pourvoir à travers cinq communes dont celle du chef-lieu de wilaya, Constantine.
Le FFS, nouveau promu de la scène politique constantinoise, a su tiré son épingle du jeu en arrivant en tête à El Khroub, alors que l’Alliance nationale républicaine (ANR) a créé la surprise dans la commune d’Aïn Smara, en décrochant 7 sièges sur les 16 à pourvoir. L’Assemblée populaire de wilaya est revenue au FLN. Le vote a été prolongé d’une heure alors que la ville où sévissait un froid glacial était déjà déserte dès 17h, mais le sursaut escompté pour booster le taux de participation, demeuré inférieur à 30% au pointage de 18 heures, n’a pas eu lieu. A la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation pour les élections des Assemblées communales était de 31,13% alors que pour l’APW, il est resté figé à 30,70%. Du déjà vu. Lors des législatives de mai dernier, le taux de participation était de 39,21%. Autant dire que la capitale de l’Est s’est inscrite au registre des circonscriptions abstentionnistes. Aux premières heures du scrutin, les bureaux de vote restaient affreusement déserts. Peu de gens ont, en effet, osé braver le froid glacial pour accomplir leur «devoir» de vote. Ce n’est que vers 11 h que les citoyens ont commencé à investir les rues. A 10 h, le taux de participation pour les élections des Assemblées communales et de wilaya n’avait pas dépassé la barre des 3%. Il sera de 11% au pointage de 13 h. Aussi, dès 17 heures, la ville, enveloppée de nuages denses et balayée par de fortes rafales de vent glacial, était pratiquement vide. En effet, sur 578 493 inscrits au niveau des 1 232 bureaux de vote, seuls 180 059 électeurs se sont exprimés. Le chef-lieu de wilaya a enregistré le plus faible taux de participation avec respectivement 21,7% pour les APC et 21,04%, pour les APW. Le parti d’Abdelaziz Belkhadem est arrivé en tête dans cette commune avec une majorité confortable de 19 sièges, ce qui lui permettra le contrôle de la présidence de l’Hôtel de ville. Il est talonné par le PT et le RND avec 6 sièges chacun, suivis du FNA, en pleine déroute, avec 4 sièges et le MPA d’Amara Benyounès avec 3 sièges. Au Khroub, deuxième grande ville de la wilaya, le parti de Hocine Aït- Ahmed, le FFS en l’occurrence, a su tirer son épingle du jeu en s’adjugeant 11 sièges, suivi de très près par son concurrent direct, le FLN (10). Aussi, cette ville, qui n’a jamais changé de couleur politique depuis l’indépendance passe entre les mains du FFS, dont la liste était d’ailleurs conduite à l’occasion par un transfuge du FLN, le professeur Abdelhamid Aberkane. L’Alliance nationale républicaine (ANR), arrivé en pole position avec 7 sièges, suivie du FLN (5) et du MPA (4) a créé la surprise à la commune d’Aïn Smara. D’aucuns, en effet, ne s’attendaient à la percée de cette formation méconnue des Constantinois. L’Alliance verte, en nette régression est arrivée première dans la commune de Zighoud-Youcef suivi par le Mouvement des citoyens libres (MCL). S’agissant du déroulement du scrutin à proprement dit, il a été émaillé par de nombreuses irrégularités, à en croire le président de la Commission locale de surveillance des élections et les représentants des 14 formations politiques en lice. Selon ce dernier, il s’agit, entre autres, de pénurie d’encre fluorescant et de cire nécessaire pour la fermeture des urnes. Il est question également de plusieurs altercations verbales entre les encadreurs et de non-respect du classement des bulletins de vote. Aussi, a-t-il indiqué, sa structure a été destinataire de pas moins de 15 saisines et recours qui ont été transmis à la commission de supervision des élections.
Farid Benzaïd

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Farid Benzaïd

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..