LIBRE DÉBAT: «Taxer nos maigres pensions par un IRG de la honte !»

Lesoir; le Mardi 11 Decembre 2012
2

Que pensent les retraités des mesures contenues dans le projet de loi de finances pour 2013 ? Vont-ils en tirer bénéfice ? Ce n’est pas l’avis de ce lecteur.
La loi de finances est passée et tous les amendements de l'opposition ont été rejetés. Les riches vont devenir beaucoup plus riches sans peur de la pseudo- fiscalité qui les avantage, et les pauvres, «taxés» de la classe moyenne «imposables et corvéables à merci», vont casquer comme d'habitude. Les pauvres diables qu'ils soient maîtrises ou cadres enseignants, ingénieurs, petits entrepreneurs, petits fonctionnaires ou retraités et bien d'autres qui forment le tissu laborieux d'une «vrai nation dans un vrai pays» vont encore une fois se saigner pour ne pas obliger l’Etat à «faire faillite» ! La gestion de ce pays a besoin de leur argent sous peine de faire banqueroute ! C'est un scandale ! Un pays pétrolier, gonflé d'hydrocarbures variées, que dis-je, d’énergies multiples et variées, un vaste territoire à potentiels agricole, touristique au-delà de la moyenne régionale et peut-être même internationale, jalousé par bien d'autres pays moins pourvus, ce pays est tellement malade par indigence, incompétence, gestion approximative plus médiatique que concrète, qu'il se trouve dans le besoin de taxer les quelques sous de sa classe moyenne pour ne pas faire faillite, et tout en faisant la passe sur les grosses coupures de ses milliardaires ? Nous sommes quelques anciens cadres du secteur public, ingénieurs et enseignants, retraités depuis une dizaine d'années. Au début nos pensions suffisaient à nos familles pour nos besoins normaux, habituels et nous permettaient de prendre quelques vacances annuelles, même de courts voyages à l’étranger, mais petit à petit, la situation a changé ! Le dinar perd de sa valeur même au niveau national, les prix prennent leur envol et une nouvelle classe de «bons affairistes» bien enrichis grâce souvent aux «bonnes affaires» de l’Etat, nous ont plongés dans un vrai prolétariat, presque dans la misère. Et comble du mépris, l’Etat se permet de taxer nos maigres pensions par un IRG de la honte ! L'argent de la nation est distribué à tout-va, prêté sans discernement et souvent sans être remboursé, gaspillé dans des pseudo-études et des pseudo-projets qui s'avèrent souvent après coup de vrais arnaques ! Et on se permet de mettre la main dans la poche des pauvres retraités ! Ce n'est pas seulement un scandale et du mépris mais une faiblesse, car lorsqu'on s'attaque à ceux qui n'ont aucun moyen de se défendre et qu'on se laisse «monter» par ceux qui ont de «vrais bâtons» (dixit l'Opium et le Bâton), c'est qu'on n'a pas grand-chose là où il faut en avoir ! A bon entendeur salut !
Sahraoui Tayeb

Categorie(s): le soir retraite

Auteur(s): Sahraoui Tayeb

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..