MO CONSTANTINE : L’imbroglio !

Lesoir; le Lundi 3 Decembre 2012
2

La réunion de famille tenue mercredi dernier, en présence des autorités locales, a laissé entrevoir quelques signes d’apaisement dans la crise du MO Constantine. Mais au fil des jours, le statu quo s’est de nouveau installé, malgré les promesses et les assurances des pouvoirs publics. Le directeur de la jeunesse et des sports ainsi que les quelques dirigeants encore au chevet du club, n’ont pas réussi à ramener les joueurs à la raison, eux qui restent toujours inflexibles dans leurs revendications en poursuivant leur mouvement de grève, déclenché, voilà près d’un mois. Demigha, l’actuel président du CS Amateur qui a été «intronisé verbalement» directeur sportif à l’issue de ladite réunion, avoue «son incapacité à discuter avec les joueurs grévistes sans être préalablement mandaté réglementairement par l’établissement d’un document officiel avalisé par l’ensemble du conseil d’administration». Par ces propos, Demigha adresse un message au conseil d’administration qui «brille» par son absence au moment où le club est menacé dans son existence même. Par ailleurs, et afin d’éviter d’endosser la responsabilité d’une catastrophe qui semble inévitable au regard de l’inertie du conseil d’administration, le bureau du CSA, que préside Demigha, a dans sa dernière réunion, fixé à lundi, soit aujourd’hui, un «ultimatum » pour une réunion de crise de tous les acteurs (SSPA, CSA et autorités locales), afin de satisfaire l’exigence des joueurs par le paiement des salaires, un préalable à toute reprise des entraînements. Le cas échéant, le comité directeur du CS Amateur remettra dans son intégralité, sa démission. C’est dire, donc, qu’au sein du MO Constantine, le bout du tunnel n’est pas pour demain. Qui s’en soucie ? Certainement pas ses «dirigeants» qui se complaisent dans un silence «assourdissant» au moment où le club vit des moments dramatiques. Les jeunes espoirs, jetés en pâture voilà six rencontres de suite et malgré tout leur courage, n’ont pas réussi à améliorer une situation délicate à plus d’un titre. De candidat sérieux à l’accession, le MO Constantine est passé à potentiel relégable par la seule bêtise humaine. Triste sort pour un club prestigieux où la gabegie a été érigée en vertu ces dernières années.
Abdou B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Abdou B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..