MOHAMED AÏSSA PRECHE À PARIS: Pour un discours religieux «modéré et authentique»

Lesoir; le Samedi 6 Decembre 2014
2

Officiant le prêche de vendredi, à la Grande Mosquée
de Paris, le ministre des Affaires religieuses et des Wafks, Mohamed
Aïssa, a défendu l’islam malekite «tolérant».
Rym Nasri - Alger (Le Soir)
Réputé pour son esprit tolérant, le ministre des Affaires
religieuses n’a pas manqué de plaider pour un islam modéré.
S’adressant aux fidèles de la Grande Mosquée de Paris, Mohamed Aïssa a
insisté sur un islam pratiqué avec un «concept européen». Un islam comme
celui exercé en Andalousie, dit-il. «En Algérie, Tunisie, Maroc,
Mauritanie, Niger et au Mali, la récitation du Coran et l’appel à la
prière se font à la manière héritée de l’Andalousie. La même est
aujourd’hui, pratiquée à la mosquée de Paris», précise-t-il.
Le ministre des Affaires religieuses qui accompagnait le Premier
ministre, Abdelmalek Sellal, pour la 2e réunion du Comité
intergouvernemental de haut niveau algéro-français à Paris, a souligné
le discours religieux «modéré et authentique» adopté par la mosquée de
Paris. Un discours qui, selon lui, se ressource des guides religieux,
des imams et des ouléma. «La Grande Mosquée de Paris renoue avec l’Islam
authentique. Qu’elle rayonne sur toute l’Europe et résonne ainsi à
travers les autres mosquées», dit-il, avant de souligner que l’islam est
au service de l’humanité.
Il a également plaidé pour «une image de l’islam du citoyen qui s’adapte
à la réalité en étant civique». Telle est l’image que la communauté
musulmane en Europe doit refléter, estime-t-il.
Ry. N.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Ry. N.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..