Nouveau Nissan Pathfinder: L’embourgeoisement se confirme

Lesoir; le Mercredi 2 Decembre 2015
2

Présenté lors du dernier Salon de Dubai, le nouveau
Nissan Pathfinder affiche une allure entièrement repensée qui l’éloigne
encore plus de la catégorie de baroudeurs de grands chemins. Il prend
des airs de SUV «citadinisé» et embourgeoisé.

Mais en fait de nouveauté, il faut préciser que l’actuelle mouture du
Pathfinder date du début de l’année 2013 avec un léger restylage début
2015. Le représentant de la marque japonaise dans la région du
Moyen-Orient propose un stand à la hauteur des ambitions de la marque
dans cette région du monde et où le visiteur découvre ou redécouvre,
c’est selon, les différents modèles d’un label qui a su gagner ses
lettres de noblesse à travers le temps et grâce à une forte image de
fiabilité et de résistance à des conditions de roulage souvent
extrêmes.Le Pathfinder change ainsi de look et semble s’adapter aux
attentes d’une clientèle déterminée, celle qui mise sur les atouts de
confort, de luxe à bord et de performances. Ses concepteurs ont sacrifié
son style de 4x4 pur avec des aptitudes de crapahutage appréciables au
profit d’un design qui préfère se conformer à l’orientation générale de
la maison avec sa nouvelle charte identitaire et ses lignes arrondies et
plus consensuelles.
En plus clair, le Pathfinder troque sa rigidité et sa légitimité méritée
dans le domaine des 4x4 contre une approche stylistique clairement
orientée vers l’esthétique avec un dosage étudié entre une ceinture de
caisse ondoyante et une face avant acérée avec ses optiques effilés qui
s’étirent sur les flancs. Ce choix est par ailleurs largement renforcé
avec la plateforme technique qui lui a été retenue et qu’il partage
désormais avec le cousin Infinity JX, lui-même issu de celle du Nissan
Murano. C’est dire le nouveau profil du Pathfinder qui n’a plus rien a
voir avec l’ancienne génération et dont le succès autant dans le monde
qu’en Algérie ne s’est jamais démenti. Pour l’avoir essayé dans des
configurations géographiques aussi variées que les plaines rocailleuses
de Bousaâda et Djelfa, les dunes de la vallée du M’zab, de Ouargla et
d’El Oued, ou encore les montagnes des Aurès, on peut souligner son
aptitude à évoluer en toute aisance et de se dégager sans trop de
difficultés des innombrables embûches qui parsemaient sa route.
Le nouveau Pathfinder reste néanmoins fidèle à la traction intégrale et
propose un large choix de motorisations essence et diesel. Il va sans
dire que les cylindrées et les puissances ne correspondent en rien aux
habitudes du marché algérien.
Un V6 de 265 ch attire les visiteurs du stand, d’autant que le gain de
poids de l’ordre de 230 kg par rapport à l’ancienne version est de
nature à lui procurer un supplément de dynamisme.Deux ans après sa
première sortie mondiale, le nouveau Pathfinder n’est pas encore proposé
par le représentant de Nissan en Algérie et le client algérien attend
toujours de découvrir son nouveau style et ses nouvelles performances.
B. Bellil

Categorie(s): le soir auto

Auteur(s): B. Bellil

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..