PREMIER LEAGUE (16e JOURNÉE): La résurrection de City ou la fuite de United ?

Lesoir; le Samedi 8 Decembre 2012
2

C’est une période de la saison, comme d’habitude, on ne peut plus cruciale avec comme perspective le décisif Boxing day.
C’est à partir de là que cette journée prend une importance majeure, car avec une victoire du leader sur son dauphin et c’est un élan difficile à couper que prendrait Manchester United, d’autant que les deux autres larrons, Chelsea et Tottenham, qui veulent maintenir un tant soit peu l’illusion ne seront pas à la fête ce samedi. Avec City, depuis le début on se dit ça va s’améliorer, mais force est de constater que de cette équipe qui broyait tout sur son passage jusqu’au mois de mai dernier, il ne reste pas grand-chose, même si cela ne se traduit pas au classement. De plus, au regard de la triste performance qui a valu à City ‘’la honte’’ d’être la première équipe anglaise à se faire sortir du tour de poules de la Ligue des Champions avec zéro victoire à son actif depuis vingt ans, on ne peut pas dire que le 163e derby de Manchester, toutes compétitions confondues depuis le 3 novembre…1894, se présente sous le meilleur angle pour les Citizens. Relégués à trois points du voisin et sortis comme des débutants de la Coupe d’Europe, les hommes du désormais contesté Roberto Mancini peuvent tout de même trouver matière à se convaincre pour finalement se dire qu’au regard de ce que prend la défense de Man United, ils ont quand même une chance dans ce derby tout fait pour donner encore un brin d’incertitude à l’édition du 20e anniversaire de la Premier League. Comme lors des deux matches de la saison dernière, qui ont tellement pesé sur l’issue de la course au titre, le rendezvous de dimanche est parti pour valoir son pesant d’importance. Imaginons, en effet, une contre-performance de Rooney et compagnie, assortie d’une part, d’une prestation de Chelsea, à Sunderland, dans la lignée de son brutal réveil (même tardif) en Ligue des Champions, et d’autre part, une bonne tenue de Tottenham chez Everton, alors là, c’est toute la course au titre qui prendrait un nouvel élan et donnerait un surplus de passion au tout proche Boxing day. L’Angleterre du football, comme les millions de par le monde qui ne ratent rien de la Premier league, auront les yeux rivés sur L’Etihad stadium de Manchester pour être témoin soit de la résurrection de City soit le passage de témoin au profit de United.
M. Azedine

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. Azedine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..