Réforme des retraites: 2016, année du changement ?

Lesoir; le Mardi 1 Decembre 2015
2

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité
sociale a annoncé samedi 28 novembre 2015 que 2016 sera l’année du
chantier du code du travail. Rappelant qu’il est «suffisamment
important» pour revoir certains articles de ce code du travail qui date
des années 1990 et qui ne «s’accommode» donc plus de l’actualité. «Nous
n’avons plus une économie sociale. L’économie de marché nous oblige à
nous adapter avec ses exigences», a-t-il précisé, en assurant que «le
droit du travailleur ne changera jamais même dans le nouveau code, qui
sera soumis aux deux chambres du Parlement ainsi qu’au Conseil des
ministres, en 2016».
Par ailleurs, «les départs en retraite dans certains postes
administratifs classiques ne seront plus remplacés dans le cadre de la
relève, notamment dans le poste d'agent d'administration», a ajouté le
ministre.
Il a indiqué, dans ce cadre, qu’une réflexion est en cours pour réformer
le système de retraite. «Il va y avoir une ouverture de ce dossier avec
les partenaires sociaux pour établir les recommandations qui
s’imposeront par la suite», a-t-il déclaré, en ajoutant que les
discussions avec les partenaires sociaux seront entamées en 2016.
Pour ce qui est de l’arrêt des recrutements dans la Fonction publique,
le ministre a déclaré qu’il existe actuellement près de deux millions et
demi de fonctionnaires : selon lui, «ce taux est largement au-dessus des
normes de travail au niveau international. Ils font des prestations qui
sont en deçà de leur nombre. Un million pourrait suffire largement dans
la Fonction publique. Donc il faut lutter contre cette mesure et avoir
le courage de le faire et de le dire». A court et moyen termes, il y
aura donc moins d’assurés sociaux dans la Fonction publique et plus de
retraités fonctionnaires.

Intégrer 2 millions d'agriculteurs dans le système de sécurité
sociale
Le ministre en charge de la Sécurité sociale a aussi indiqué par la
même occasion que deux millions d'agriculteurs seront intégrés dans le
système de sécurité sociale en les faisant affilier à la Caisse
nationale de sécurité sociale des non-salariés (casnos), sans donner
plus de précisions sur la stratégie pour y parvenir, surtout quand on
sait les réticences des travailleurs de la terre vis-à-vis de
l’obligation législative à se déclarer à la Sécurité sociale.
LSR

Categorie(s): le soir retraite

Auteur(s): LSR

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..