Relizane: La prévention sanitaire en débat

Lesoir; le Mardi 1 Decembre 2015
2

La Direction de l’éducation de la wilaya de Relizane
en collaboration avec celle de la santé et de la population a organisé
une journée d’étude et de sensibilisation sur la prévention sanitaire en
milieu scolaire.
Cette rencontre a connu une forte assistance de la part de la famille de
l’éducation, le secteur sanitaire et les représentants des médias de
même que d’autres institutions, à savoir les services de sécurité,
l’environnement et la Protection civile.
Les objectifs de cette journée de sensibilisation selon le directeur de
l’éducation, M. Chermate Djilali, sont «de sensibiliser le corps
éducatif de l’importance du côté sanitaire dans le rendement scolaire,
et cela à travers plusieurs communications qui montrent la valeur de la
prévention sanitaire en milieu scolaire dans le but de la lutte contre
les différentes pathologies, mais sans oublier le côté moral et la lutte
contre les différents fléaux sociaux qui guettent nos enfants tels le
tabagisme, la drogue et la violence».
Le directeur de la santé, à son tour, a souligné dans son discours le
rôle de sa direction dans l’encadrement sanitaire à travers
l’installation des équipements nécessaires et la mobilisation d’un
personnel spécialisé pour la prise en charge sanitaire des élèves. «Un
programme est mis en place afin d’améliorer la santé des élèves, les 38
unités de dépistage et de suivi (UDS) installées au niveau des
différents établissements scolaires des 38 communes de la wilaya sont
équipées et encadrées par 250 spécialistes (entre médecins généralistes,
dentistes, psychologues et infirmières), elles seront renforcées
désormais par d’autres UDS, et ce, dans le but d’améliorer le service
dédié aux élèves que ce soit à travers les différents types de soins, le
dépistage, ou l’orientation vers les hôpitaux si nécessaire. Outre cela,
les travaux pour la réalisation d’un centre de référence dédié aux
enfants seront lancés durant le premier semestre 2016».
Plusieurs communications ont été présentées par des spécialistes de la
santé publique, de l’éducation, l’environnement et la Sûreté, où les
conférenciers ont insisté sur le côté préventif et le dépistage précoce
des différentes maladies et problèmes qui peuvent minimiser le rendement
scolaire, mais ce qui a été observé durant cette rencontre, c’est
l’absence des chiffres et des statistiques qui peuvent expliquer et
approcher la situation sanitaire de nos enfants au large public, ainsi
que la plupart des discours qui ont négligé un côté important dans la
vie des élèves, celui qui concerne leur santé mentale. Pour conclure, il
faut dire qu’une bonne santé est une condition de base pour une
scolarité réussie, et un niveau d’éducation élevé favorise la mise en
œuvre de comportements favorables à la santé, c’est-à-dire «un esprit
sain dans un corps sain».
A. Rahmane

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Rahmane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..