Relizane: Les Relizanais allergiques à la couleur verte...

Lesoir; le Jeudi 26 Novembre 2015
2

Il semblerait que les Relizanais soient allergiques à
la couleur verte, sinon comment expliquer l'absence de jardins et
d'espaces verts au niveau des cités.
Les seuls espaces existants ont été rapidement envahis par le béton,
couverts de sachets noirs ou squattés carrément par des marchands
informels. Il y a quelques années, des espaces verts ont été transformés
en kiosques et logis sous le silence de l'agence foncière et la
complicité des uns et des autres.
La capitale de l’antique Mina, par le passé, comptait plusieurs espaces
de loisirs, hélas aujourd'hui, il ne reste que la forêt urbaine (sise
route de Constantine) occupée par des intrus et dans quel état elle est
maintenant !!! Durant les années 1980 et 1990, c'était la chasse aux
espaces verts ou autres terrains vagues où les constructions et
extensions illicites ont fait des ravages. Des gens se sont enrichis et
des élus ont été estés en justice. Il a fallu que l'Etat crée des
agences foncières de wilaya pour arrêter le massacre.
Quant aux agences foncières communales déficitaires, elles n'ont même
pas de quoi payer leurs employés, sachant que tous les projets lancés
par elles, ont enregistré un grand retard (logement L.S.P surtout).
Les critiques du ministre de l'Habitat, lors des visites d'inspection et
de travail, étaient sévères concernant la qualité des travaux mais
surtout le retard qui a atteint parfois quatre années et plus. Les
espaces verts inexistants près des cités nouvellement créées ont
favorisé la prolifération de l'insalubrité, des rats, des moustiques et
des chiens errants.
A. Rahmane

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. Rahmane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..