Rolland Courbis: «Je suis saturé»

Lesoir; le Mercredi 6 Novembre 2013
2

L’entraîneur français, Rolland Courbis, a indiqué
hier qu’il était «saturé» d’où sa décision de résilier à l’amiable son
contrat avec l’USM Alger, huit mois avant son expiration.
«Ces derniers temps, je commençais à sentir la saturation. Je me suis
d’ailleurs efforcé pour pouvoir aller au bout de 50 matches avec l’USMA
en une année de présence aux commandes techniques de ce club, ce qui
n’est pas une chose simple», a déclaré Courbis en conférence de presse
tenue au stade Omar Hamadi à Bologhine (Alger).
Le technicien phocéen s’était engagé avec le club de la capitale le 29
octobre 2012 en remplacement de son collègue argentin, Angel Miguel
Gamondi (actuellement au CR Belouizdad). Il a réussi en fin de saison à
offrir deux titres aux Rouge et Noir (coupe d’Algérie et coupe arabe),
ce qui a poussé les dirigeants usmistes à lui prolonger son contrat.
«Je quitte l’USMA avec beaucoup de bons souvenirs, même si je n’ai pas
été ménagé ces derniers temps par certaines personnes au sein du club,
ce qui m’a ainsi conforté dans ma décision de partir», a-t-il ajouté.

Le coach n’a toutefois pas voulu dévoiler les noms de ces personnes,
«pour ne pas leur faire de la publicité», a-t-il justifié, précisant au
passage qu’il entretient «d’excellents rapports» avec le président du
club, Ali Haddad, se mettant «entièrement à sa disposition» à l’avenir
si ce dernier avait besoin de conseils ou de consultations.
L’ancien coach de Montpellier s’est dit, en outre, satisfait de son
parcours avec la formation de Soustara, en contribuant notamment aux
«deux titres historiques» remportés en fin de saison passée.
«C’est la première fois que l’USMA parvient à vaincre le MC Alger dans
une finale de coupe d’Algérie, et c’est la première également qu’elle
remporte une épreuve internationale. Je suis fier de faire partie du
groupe ayant réalisé ces deux exploits», s’est-il encore félicité.
Il a regretté en revanche de n’avoir pas permis à son équipe de
participer à la prochaine Ligue des champions africaine, «à cause d’un
calendrier démentiel lors de l’exercice précédent».
«Je vois l’USMA terminer 1re ou 2e en championnat»
Avant de rendre le tablier, Courbis, qui a reconnu avoir commencé à
ressentir la pression de l’entourage du club après chaque
contre-performance, a pris le soin de rédiger un rapport détaillé,
individuel et collectif, de sa désormais ex-équipe qu’il a remis au
président Haddad.
«J’ai fait mon travail convenablement, et j’ai tenu d’ailleurs à dresser
un rapport détaillé sur l’équipe qui devrait servir les dirigeants pour
poursuivre sur cette même ligne de conduite, s’ils le souhaitent bien
sûr», a expliqué Courbis, qui s’est montré, au passage, «très optimiste»
quant aux chances des coéquipiers du gardien de but international,
Mohamed Amine Zemmamouche, de terminer «à la première ou la deuxième
place» le championnat de cet exercice.
«Le fait de jouer 9 des 16 rencontres de la phase retour à Bologhine
constitue un avantage non négligeable que le futur entraîneur de
l’équipe devra exploiter. Personnellement, j’ai donné rendez-vous aux
joueurs pour la dernière journée à Bologhine face à l’ES Sétif afin de
fêter l’une des deux premières places. Idem pour la coupe d’Algérie, car
ils ont les potentialités de préserver leur trophée, surtout que pour
cette saison, ils ne seront concernés par aucune des compétitions
internationales», a-t-il souligné.
Enfin, Courbis, tout en vantant le «travail colossal» entrepris par la
direction de l’USMA ayant permis au club d’être «le mieux structuré» en
Algérie, a reconnu qu’il «y a encore des améliorations à faire»,
commentant qu’il s’agit là du «seul point de divergence» qu’il avait
avec le premier responsable de la formation de la capitale.

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..