SAT NEWS

Lesoir; le Samedi 9 Mai 2015
2

Jimmy, Sport+ et Cuisine+ : c'est fini le 26 juin
Les chaînes thématiques du groupe Canal+, Jimmy, Sport+ et Cuisine+
arrêteront d'émettre à partir du le 26 juin 2015.
C'est aujourd'hui officiel : le groupe Canal+ arrête les trois chaînes
thématiques Jimmy, Sport + et Cuisine+ dès le 26 juin.
Créée en 1990 par Michel Thoulouze, sous le nom de Canal Jimmy, la
chaîne était spécialisée dans la programmation de films, séries
américaines inédites (Friends) et émissions musicales (Top Bab de
Philippe Manœuvre). Rebaptisée Jimmy en 2001, la chaîne a ensuite
recentré sa programmation sur les séries télé avec Les Soprano, Six Feet
Under, The Shield...
Avant d'intégrer le giron Canal+ en 2002 et de devenir Sport+, la chaîne
a successivement été baptisée AB Sport (1996-1998) et Pathé Sport
(1998-2002).
Lancée en 2001 par Dominique Farrugia, Cuisine TV a été rachetée par le
groupe Canal+ en 2011 qui décide de la rebaptiser Cuisine+.

Le 1er juillet prochain, la chaîne Toute l’Histoire (AB Groupe) sera
retirée de CanalSat
Le 1er juillet prochain, la chaîne Toute l’Histoire (AB Groupe) sera
retirée de CanalSat, le bouquet satellite de Canal+. En revanche,
Histoire, la chaîne de TF1 dirigée par l’ancien conseiller de Nicolas
Sarkozy, Patrick Buisson, y est maintenue, ce qui provoque la colère du
numéro 2 d’AB Groupe.
Tout d’abord, à l’Obs, Richard Maroko note qu’il s’agit «d’une perte
importante puisque, sur nos 4 millions de foyers abonnés, 3 le sont par
CanalSat, qui assure 50% de nos revenus». Mais surtout, assure-t-il, «la
question financière n’est pas l’essentiel». Car, d’après le directeur
des programmes du groupe, «ce n’est pas seulement une question d’argent,
mais aussi de morale et de politique».
En cause : le maintien dans le bouquet de la chaîne Histoire,
concurrente de Toute l’Histoire et dirigée par Patrick Buisson. Aux yeux
de l’intelligentsia médiatique, Histoire est une chaîne «sale» pilotée
par un personnage d’«extrême-droite». D’après Le Monde, par exemple, sur
Histoire, «rien n’est ostensiblement militant, mais beaucoup de sujets
sont revisités et certains thèmes, surreprésentés».
Cet état de disgrâce était trop beau pour Richard Maroko, qui a donc
choisi la carte de la morale pour défendre sa place. Il estime ainsi que
la chaîne rivale «ne laisse pas la même place aux questions de mémoire
que nous». Or c’est, selon lui, tout l’enjeu, à l’heure où «certains
propos ont tendance à être banalisés et où il est plus crucial que
jamais de rappeler certains faits».
Car avant tout, Toute l’Histoire se définit comme une chaîne «contre
tous les négationnismes». Dans sa grille, de nombreux programmes sont en
effet consacrés à des questions mémorielles, en particulier concernant
le génocide juif.
D’ailleurs, Toute l’Histoire est partenaire de la Fondation pour la
mémoire de la Shoah et ne manque ainsi pas une occasion de commémorer.
Fin janvier, celle-ci a consacré, pendant toute une semaine, ses soirées
à la diffusion du film Shoah, de Claude Lanzmann, en quatre épisodes,
ainsi que d’autres films du réalisateur. En avril, elle a également
consacré une autre semaine au génocide arménien, toujours en partenariat
avec le Mémorial de la Shoah – pourtant, à ce jour, aucun journaliste
n’a encore remis en question, de la même manière qu’avec Histoire, une
quelconque «surreprésentation» de certains thèmes.
Selon Maroko, Canal+ aurait donc une sorte de devoir moral à maintenir
Toute l’Histoire sur ses canaux, d’autant plus qu’en parallèle, il
permet au grand méchant Buisson de conserver sa chaîne. Pourtant, ce
sont bien des raisons économiques qui ont motivé le choix du groupe
privé.
«L’audience d’Histoire et celle de Toute l’Histoire sont identiques,
mais la notoriété de la première auprès de nos abonnés est deux fois
plus importante que celle de la seconde», a ainsi commenté CanalSat. De
plus, les «prospects» (clients potentiels visés) ont également
plébiscité la chaîne du groupe TF1. Enfin, CanalSat assure avoir
«prévenu ce groupe de (sa) décision en juin 2014 et, à l’époque, il n’a
pas fait part de la moindre réaction».
Richard Maroko tente-t-il un coup de com’ de dernier recours pour faire
pression sur le groupe ? Pour ce faire, il est vrai, rien de tel qu’un
bon chantage mémoriel…

CanalSat en «toutHD» le 1er juillet 2015 !
CanalSat adresse à certains de ses abonnés non équipés du «Cube», la
totalité du bouquet sera diffusée en «HD» le 1er juillet 2015. A ce
stade, notons que CanalSat confond «MPEG4» et «HD» : il est évident que
de nombreuses chaînes, même diffusées en MPEG4, ne seront pas en mesure
de proposer des sources «HD natives» et qu'elles se contenteront de la
«soupe habituelle» du «upgrading SD>HD».
Tous ceux d'entre vous qui reçoivent CanalSat avec un terminal MPEG2 se
verront donc privés de réception, Ce passage au tout MPEG4 est devenu
pour CanalSat une nécessité économique pour éviter des doubles
diffusions SD/HD et pour économiser la bande passante du satellite.
C'est ce même problème auquel fait face la TNT qui devrait, elle aussi,
passer au tout MPEG4 en 2016, car, lors de son lancement le CSA a fait
l'erreur de choisir le MPEG2 pour une diffusion SD, sachant que quelques
mois plus tard, pour lancer la TNTHD, il faudrait utiliser le MPEG4.
La cohabitation des deux systèmes de compression n'est pas rentable à
terme, c'est pourquoi CanalSat et la TNT passent au tout MPEG4, plus
économique et permettant de diffuser la HD, une norme qui devient
incontournable à minima, à l'heure de l'arrivée de la 4K/UHD, la «superHD»

Categorie(s): le soir numÉrique & sat

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..