Selon le nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye, : Martin Kobler : «J’ai vu un pays fatigué par la violence et la division»

Lesoir; le Mercredi 2 Decembre 2015
2

Le nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye, Martin
Kobler, a réitéré, hier à Alger, son appel aux membres de la Chambre des
représentants et du congrès national général en Libye qui ne l’ont pas
encore fait «d’agir dans l’intérêt supérieur du peuple libyen et
d’approuver l’accord politique» pour le règlement de la crise libyenne.

Younès Djama - Alger (Le Soir) - S’exprimant à l’ouverture de la 7e
réunion ministérielle ordinaire des pays voisins de la Libye, le
représentant spécial du SGH de l’ONU en Libye a annoncé que dans les
prochains jours, il allait présenter une feuille de route pour une
«conclusion rapide» du processus des négociations et la signature de
l’accord politique libyen. A ce propos, il dira : «J’intensifierai les
consultations avec les acteurs de la sécurité dont le fort engagement
sera crucial pour la réussite de l’accord.» Selon lui, la sécurité en
Libye permettra le retour de la communauté internationale dans le pays.

«Les Nations-Unies (…) sont prêtes à soutenir le gouvernement d’entente
nationale à assumer rapidement ses responsabilités et répondre au défi
auquel est confrontée la Libye», a encore affirmé M. Kobler. Selon lui,
l’organisation des Nations-Unies n’a pas ménagé ses efforts pour aider
les Libyens à surmonter leurs divisions et à assurer que la transition
démocratique du pays se retrouve sur une bonne voie. «Après plus d’une
année de négociations, le dialogue politique sous l’égide de l’ONU a
abouti à un accord politique qui constitue le noyau d’un gouvernement
libyen d’union nationale, a déclaré l’émissaire onusien. En tant que
représentant spécial du SG des Nations-Unies depuis seulement deux
semaines, il a tenu de nombreuses consultations avec les partenaires
libyens, visité Tripoli et Tobrouk, et y a constaté un pays fatigué par
la violence et la division.» Néanmoins «je suis rassuré par la volonté
et la détermination de la plupart des Libyens à surmonter leurs
différences (…) je suis ici aujourd’hui pour demander conseil et écouter
vos idées pour que le dialogue libyen intègre sa dimension régionale.

Dans mon discours avec les frères libyens, j’ai souligné le besoin
urgent d’apporter le dialogue politique à une conclusion rapide et je
les ai appelés à signer l’accord politique et à procéder rapidement à la
formation du gouvernement d’entente nationale que les Libyens attendent
avec impatience». Un gouvernement d’unité nationale qui aura la tâche
ardue de lutter contre l’insécurité et le terrorisme et ainsi que de
relancer l’économie en assurant une gestion responsable des ressources
financières, selon l’émissaire onusien.
Sur le plan humanitaire, le représentant spécial du SG des Nations-Unies
en Libye a annoncé que l’organisation onusienne a présenté la semaine
dernière un nouveau plan humanitaire pour la Libye afin de répondre aux
besoins de plus de 2 millions de personnes dans le pays.
De son côté, le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine
et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a rappelé le
soutien inconditionnel de l’Algérie en faveur des propositions visant
une sortie rapide de la crise en Libye, appelant le peuple libyen à
dépasser ses différends et de signer l’accord de paix sous l’égide de
l’ONU.
Y. D.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Y. D.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..