Stérilet : ce qu’il faut savoir

Lesoir; le Samedi 28 Novembre 2015
2

L’avantage des stérilets, c’est la sécurité
contraceptive, plutôt plus élevée que la pilule. Simplement parce que,
contrairement à la pilule, il n’existe pas d’oubli.
Mais le stérilet étant un dispositif situé dans l’utérus, il peut avoir
une influence sur les saignements.

Qu’est-ce qui est normal et qu’est-ce qui ne l’est pas ?
Il n’existe pas un seul type de stérilet, mais deux très différents. Les
stérilets en cuivre et le stérilet hormonal. Les deux n’ont pas le même
effet sur les saignements.
Ceux en cuivre ont tendance à augmenter la durée des règles et
l’abondance des saignements. Le stérilet hormonal, lui, a tendance à
diminuer les saignements des règles, voire les arrêter complètement.

Les saignements normaux d’un stérilet en cuivre
Après la mise en place d’un stérilet en cuivre, les règles sont
généralement plus abondantes.
Le flux est plus important et elles durent plus longtemps : 8 ou 10
jours de règles ne sont pas rares. C’est parfois impressionnant pour des
femmes qui viennent de changer de contraception pour passer de la pilule
au stérilet, car la pilule, elle, entraîne des saignements peu abondants
chaque mois, moins abondants que des règles normales.
Le stérilet en cuivre, lui, entraîne des saignements plus abondants que
les règles normales.
Le côté positif, c’est que les règles sont vraiment très abondantes
surtout les premiers mois, et que par la suite, elles ont tendance à
diminuer.

Quelle solution ?
Prendre de l’ibuprofène, au maximum 200 mg toutes les 6 heures.
L’ibuprofène à cette dose ne pose pas de problème sur l’efficacité du
stérilet.

Les saignements anormaux sous stérilet, pas faciles à discerner
Quand les saignements sous stérilet au cuivre durent plus de 12 jours
par mois (règles + saignements entre les règles), et cela pendant
plusieurs mois, il faut revoir la question avec le médecin et chercher
s’il y a un problème.
En effet, un saignement gynécologique peut être dû à tout autre chose
que le stérilet : un fibrome, une infection, un polype, un cancer, etc.

Pour le stérilet hormonal, les saignements sont habituellement peu
abondants. Mais ils peuvent exister et être relativement irréguliers.

Cela concerne une femme sur dix. Mais avant de se dire qu’il est normal
de saigner, là aussi, il faut en parler au gynécologue.
En effet, ce médecin cherchera à voir s’il n’y a pas une cause
extérieure au stérilet pour la soigner. Ces causes peuvent être
exactement les mêmes que pour un stérilet au cuivre.

Categorie(s): femme magazine

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..