SUD’AGRAL: Un salon pour vulgariser l’agriculture saharienne

Lesoir; le Dimanche 9 Decembre 2012
2

La huitième édition du Salon de l’agriculture saharienne et steppique (Sud’Agral) aura lieu du 17 au 19 décembre prochains à Biskra. Objectif : faire connaître le potentiel de l’agriculture saharienne.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Pari réussi pour les agriculteurs ayant tenté l’expérience de cultiver des produits maraîchers au sud. Ces expériences ne sont plus à prouver. Les régions du sud approvisionnent les villes du nord en différents produits agricoles. Pour vulgariser ce créneau et encourager son exploitation, un salon est dédié annuellement à l’agriculture saharienne et steppique. Sud’Agral est à sa huitième édition et n’est pas prêt de s’épuiser. Ses initiateurs se félicitent du nombre de visiteurs professionnels qui augmente d’année en année. Pas moins de 7000 visiteurs, entre professionnels et grand public, se sont rendus dans la ville de Biskra, l’année dernière, pour visiter le salon. Sud’Agral se tient cette année sous le thème «La modernisation à grands pas de l’agriculture». Les 50 exposants qui prendront part à cet événement exposeront les équipements de mécanisation de l’agriculture, les accessoires et l’outillage spécifique, les solutions d’irrigation, le matériel de plasticulture ainsi que l’offre nationale et internationale en matière de semences, d’apports nutritionnels et de protection phytosanitaire. Les organisateurs du salon annoncent une nouveauté pour cette édition. L’utilisation de l’énergie solaire dans les exploitations agricoles, en particulier pour le pompage sera proposée à l’exploitation. Les visiteurs pourront aussi découvrir, en plus des semences habituellement proposées, des semences horticoles, aromatiques et médicinales. Les machines industrielles de conditionnement et d’emballage normalisés de la production seront également exposées. Les agriculteurs trouveront aussi des conseils, auprès des instituts de recherche présents, sur les conduites d’exploitations agricoles, les recommandations phytosanitaires, les programmes de formation et les projets de recherche en cours. Les organisateurs expliquent que «l’Algérie et les pays du Sahel ont en commun des régions arides, désertiques ou semi-désertiques, pour lesquelles ont été développées des techniques agricoles et pastorales spécifiques. Ces techniques méritent d’être connues du plus grand nombre possible de décideurs, d’investisseurs et d’agriculteurs». L’objectif que s’est fixé le salon est «l’échange de savoir-faire et d’expériences réussies, l’intégration réfléchie entre plusieurs secteurs d’activités, encourager le développement de l’utilisation de nouvelles techniques de production, encourager les investissements visant l’extension régulière des surfaces agricoles utiles et faire connaître les dispositifs réglementaires facilitant l’atteinte de ces objectifs ».
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..