SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES (S.N.J): Communiqué

Lesoir; le Mardi 4 Decembre 2012
2

Certains policiers semblent avoir la matraque facile, dès
qu’il s’agit d’un journaliste. Samedi 1er décembre 2012 encore, un
confrère, Mesbah Mustapha, journaliste au quotidien E’chourouk dans la
wilaya de Sidi- Bel-Abbès a été victime d’une véritable agression de la
part d’un agent des forces de l’ordre lorsqu’il tentait d’accéder au
stade du 24-Février pour la couverture d’une rencontre de championnat.
Notre confrère s’en sort avec une fracture au niveau du bras gauche et
une incapacité de dix jours, un certificat médical faisant foi. Le
Syndicat national des journalistes, qui assure notre confrère de son
total soutien, dénonce fermement ces comportements orduriers de certains
agents des services de sécurité à l’encontre de consœurs et de confrères
lors de manifestations publiques ou sportives. Dans nos stades, le
travail des journalistes et des reporters photographes devient un vrai
calvaire, et ce, dans l’indifférence générale et parfois coupable des
responsables à charge de la gestion des enceintes sportives et de la
sécurité des lieux. Encore une fois, le syndicat interpelle la direction
générale de la Sûreté nationale pour, d’abord, punir de la manière la
plus sévère cette agression et, ensuite, pour faire en sorte que de tels
incidents ne se reproduisent plus jamais. Dans les stades ou ailleurs.

P/ le Syndicat national des journalistes,
le secrétaire général,
Kamel Amarni

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Kamel Amarni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..