TAMAZOURA (AÏN-TÉMOUCHENT): Les citoyens demandent le renforcement du transport

Lesoir; le Dimanche 29 Novembre 2015
2

Les habitants de la commune de Tamazoura (52 km) du
chef-lieu de wilaya et dernier point limitrophe avec la commune d'El
Kerma à Oran ont montré leur désappointement sur le problème du manque
de transport et ce, depuis les années quatre-vingt soit depuis la
désignation de Aïn-Témouchent comme wilaya.
Ces habitants souffrent du manque d'une ligne directe de leur localité
vers le chef-lieu de la wilaya, eux qui doivent faire plusieurs escales
en passant par leurs daïras de Aïn-El-Arba et Hammam Bou-Hadjar pour
arriver à Aïn-Témouchent où ils doivent vaquer à leurs occupations tel
que leur travail, ou pour des affaires administratives.
Cette situation selon certains citoyens incombe aux transporteurs privés
qui ne font rien pour améliorer les prestations de services des citoyens
de cette commune sur toute la distance entre Tamazoura et Aïn-Témouchent
du fait que certains transporteurs au niveau de Oued Sebbah qui est un
point noir en matière de transport du fait qu'il n’y a ni taxis ni
clandestins pour arriver à Aïn El-Arba.
Beaucoup de citoyens préfèrent faire leurs achats à El Kerma ou à Oran
où les moyens de transport sont plus cléments ; ces habitants disent que
les cinq ou six Karsan qui activent sur la ligne Tamazoura Aïn El-Arba
ne suffisent pas à la population de cette commune et ses villages
avoisinants, ce qui engendre du retard à leur arrivée à leurs lieux de
travail.
Le directeur du transport de wilaya a proposé au ministère du Transport
de fermer les lignes de Béni-saf et Hammam Bou-Hadjar qui connaissent un
rendement moyen afin de renforcer les lignes qui connaissent un problème
de transport à l'image de ceux de Oued Berkeche et Hassasna en
expliquant que l'autorisation d'exploitation d'une ligne ne dépasse pas
les 48 heures.
S. B.

Categorie(s): régions

Auteur(s): S. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..